NoCopy.net

Parlant de son roman Les Misérables, Victor Hugo écrit: «... Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. » On sait que les intentions de l'auteur, quand il composa Les Misérables, étaient de révéler au monde la réalité de la misère et ses conséquences ; vous direz, en faisant appel à votre culture personnelle, l'intérêt que présentent selon vous les ½uvres animées de semblables intentions.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< A propos de la notion du réalisme, un critiqu ... Cherchant à définir le lecteur idéal, un crit ... >>
Partager

Parlant de son roman Les Misérables, Victor Hugo écrit: «... Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. » On sait que les intentions de l'auteur, quand il composa Les Misérables, étaient de révéler au monde la réalité de la misère et ses conséquences ; vous direz, en faisant appel à votre culture personnelle, l'intérêt que présentent selon vous les ½uvres animées de semblables intentions.

Littérature

Aperçu du corrigé : Parlant de son roman Les Misérables, Victor Hugo écrit: «... Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. » On sait que les intentions de l'auteur, quand il composa Les Misérables, étaient de révéler au monde la réalité de la misère et ses conséquences ; vous direz, en faisant appel à votre culture personnelle, l'intérêt que présentent selon vous les ½uvres animées de semblables intentions.



document rémunéré

Document transmis par : Estelle48935


Publié le : 26/2/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Parlant de son roman Les Misérables, Victor Hugo écrit: «... Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. » On sait que les intentions de l'auteur, quand il composa Les Misérables, étaient de révéler au monde la réalité de la misère et ses conséquences ; vous direz, en faisant appel à votre culture personnelle, l'intérêt que présentent selon vous les ½uvres animées de semblables intentions.
Zoom
  • roman : Au Moyen Age, le roman est la langue populaire qui s'oppose au latin des lettrés. C'est dans cette langue que naîtra le genre littéraire aux contours flous désigné sous le terme de roman.
  • Hugo : Poète, romancier, auteur dramatique, dessinateur, Victor Hugo domine le xixe siècle par la force, l'abondance et la diversité de son œuvre. Il s'impose d'abord comme le théoricien et le chef de l'école romantique. Mais la haute conception qu'il se fait de sa mission d'écrivain l'amène à s'engager dans l'action politique pour mettre son art et sa personne au service des
  • ignorance : Sens 1: Etat d'une personne qui n'est pas informée de quelque chose, qui n'en a pas connaissance. Sens 2: Absence de connaissance, manque d'instruction.
  • nature : 1° L'inné par opposition à l'acquis (nature opposée à culture, ou chez les anthropologues anglo-saxons nature opposée à nurture); 2° Essence, ensemble des propriétés qui caractérisent un objet ou un être (la nature de l'homme par exemple); 3° L'ensemble des phénomènes matériels, liés entre eux par des lois scientifiques. En ce sens, le naturel peut s'opposer au surnaturel qui désigne une intervention transcendante de la divinité; 4° Spinoza distingue la nature naturante, c'est-à-dire la substance infinie et la nature naturée, les divers modes par lesquels s'exprime cette substance. Le mot nature est ambigu. Le naturalisme du xviiie siècle par exemple est contradictoire. D'une part son épistémologie réduit la nature à un mécanisme (des faits soumis à des lois nécessaires) indifférent aux valeurs humaines. D'autre part, sa morale prétend se fonder sur la nature, c'est-à-dire sur des tendances spontanées, supposées bonnes; la nature devient alors la Mère-Nature, une sorte de providence bienveillante.
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.
  • auteur : Evoque l’origine et la responsabilité. L’auteur est celui qui crée ou qui réalise quelque chose, c’est aussi celui qui est responsable de ce qu’il fait ; de ce qu’il produit ou engendre.
  • révéler : Action de dévoiler, de mettre au jour, de porter au regard et à la conscience quelque chose.
  • monde : Ensemble des réalités matérielles qui constitue l'univers, mais aussi le monde humain, les relations entre les hommes.
  • réalité : 1) Réalité: * Caractère de ce qui a une existence concrète, par opposition aux apparences, aux illusions ou aux fictions de notre imagination. * Ensemble des choses et des faits réels. 2) Réel: * Comme adjectif : qui existe effectivement, et pas seulement à titre d'idée, de représentation ou de mot (exemple : un pouvoir réel). * Comme nom : l'ensemble des choses qui existent, le monde extérieur (synonyme : réalité).
  • culture : En anthropologie, la culture désigne l'ensemble des croyances, connaissances, rites et comportements d'une société donnée. Certains réservent le terme de culture aux productions non matérielles d'une société, préférant parler de civilisation à propos des productions matérielles.
  • intérêt : a) ce qui importe, ce qui est à son avantage, ce qui fixe l'attention. 2) Ce qui est utile à un individu (intérêt personnel) ou à plusieurs (intérêt général).

...




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Parlant de son roman Les Misérables, Victor Hugo écrit: «... Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. » On sait que les intentions de l'auteur, quand il composa Les Misérables, étaient de révéler au monde la réalité de la misère et ses conséquences ; vous direz, en faisant appel à votre culture personnelle, l'intérêt que présentent selon vous les ½uvres animées de semblables intentions. Corrigé de 1389 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Parlant de son roman Les Misérables, Victor Hugo écrit: «... Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. » On sait que les intentions de l'auteur, quand il composa Les Misérables, étaient de révéler au monde la réalité de la misère et ses conséquences ; vous direz, en faisant appel à votre culture personnelle, l'intérêt que présentent selon vous les ½uvres animées de semblables intentions." a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Albert Camus paraît avoir de sérieux doutes à ce sujet dans son dernier roman La Chute. 3. Peut-on mêler art et engagement ? Peut-on mêler les deux genres? Journalisme et littérature sont-ils compatibles? Œuvre d'art et témoignage? Le mélange existe dans un certain nombre de cas, mais le point d'équilibre est difficile : ou bien l'œuvre d'art n'est plus que témoignage et n'a plus grand-chose d'artistique, ou bien le rôle du témoignage disparaît, car il était trop éphémère : qui voit encore une protestation contre la guerre dans L'Enfant grec de V. Hugo ou Le Dormeur du val de Rimbaud ? B. Une efficacité limitée. 1. Une efficacité indéniable. Sans doute Les Misérables ont fait réfléchir sur la misère de l'époque, comme La Nouvelle Héloïse a fait réfléchir et passer dans le public les thèses de Rousseau, comme les romans de Zola ont éveillé une certaine conscience sociale à propos des mineurs, des ouvriers de Paris ou des vendeurs de grands magasins.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Tant qu'il existera (...) une damnation sociale créant (...) en pleine civilisation, des enfers (...) tant que les trois problèmes du siècle, la dégradation de l'homme par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim, l'atrophie de l'enfant par la nuit, ne seront pas résolus (...) tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles., HUGO, les Misérables, Préface.

Ajouté par webmaster

.2 Si je bafouille, vous vous direz que je ne suis sûr de rien (...) Si mes phrases sont correctes (...) vous vous direz que tout cela, c'est du chiqué (...) Communiquer, vous croyez que c'est si simple?, Alain BOSQUET, les Bonnes Intentions, p. 175.

Ajouté par webmaster

-Les Misérables sont donc un livre de charité (...) un plaidoyer pour les -misérables (ceux qui -souffrent de la misère et que la misère -déshonore), BAUDELAIRE, l'Art romantique, XXV, IV.

Ajouté par webmaster

(...) il est décourageant de voir combien de gens instruits, quand vous analysez une oeuvre d'art, vous reprochent d'attribuer à l'auteur des intentions qu'il n'a jamais eues (...), A. THIBAUDET, Gustave Flaubert, p. 219.

Ajouté par webmaster

.2 (...) que direz-vous à la donzelle quand elle vous demandera pourquoi on l'a -bouclée dans son lit?, Louise MICHEL, la Misère, t. III, p. 507.

Ajouté par webmaster

La misère d'un enfant intéresse une mère, la misère d'un jeune homme intéresse une jeune fille, la misère d'un vieillard n'intéresse personne., HUGO, les Misérables, III, IX, III.

Ajouté par webmaster

Ce que j'ai à vous révéler est absolument inconnu. C'est de l'inédit., HUGO, les Misérables, V, IX, IV.

Ajouté par webmaster

C'était un homme à intentions, beau parleur, qui soulignait ses sourires et guillemetait ses gestes., HUGO, les Misérables, III, VII, III.

Ajouté par webmaster

Vous êtes fichtrement mieux, quand vous ne le faites pas votre devoir., Louise MICHEL, la Misère, t. III, p. 570.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Parlant de son roman Les Misérables, Victor Hugo écrit: «... Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. » On sait que les intentions de l'auteur, quand il composa Les Misérables, étaient de révéler au monde la réalité de la misère et ses conséquences ; vous direz, en faisant appel à votre culture personnelle, l'intérêt que présentent selon vous les ½uvres animées de semblables intentions.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature