Qu'est-ce que parler veut dire ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce que nous aimons dans l'art ? Qu'est-ce que prendre conscience ? >>
Partager

Qu'est-ce que parler veut dire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qu'est-ce que parler veut dire ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Qu'est-ce que parler veut dire 	?
Zoom
  • parler : Faire usage d'une langue. Exprimer sa pensée.
  • dire : Affirmer, soutenir, tenir pour vrai.

      La forme du sujet est très simple, et ne présente aucun piège. Sa particularité est l'emploi de la locution vouloir dire, par opposition à un verbe plus clair, comme signifier, par exemple. Il faudra donc utiliser cette indistinction pour donner de la richesse au questionnement. Lorsqu'on se demande ce qu'un phrase, ou une thèse, veulent dire, on demande leur signification, leur sens, on cherche à l'expliquer. Lorsqu'on demande ce qu'un acte, ou un phénomène, veulent dire, on questionne, tout aussi bien que son sens, sa valeur, ou plutôt, en son sein, quel différentiel, en lui, permet l'évaluation. Par exemple, si l'on demande ce que tel geste, telle initiative veut dire on questionne aussi la valeur qui, comme geste, ou comme initiative, les détermine. Il y a des gestes inconsidérés, réflexes, et des gestes muris, lourds de sens. Et c'est ce différentiel qui les évalue comme geste ou initiative. On pourrait donc penser à proposer, comme repère des valeurs immanent à la notion de geste, les catégories opposées du réflexe et du geste intentionnel, par exemple. Ainsi, il faut bien comprendre ce qui est attendu de la dissertation : il faut, certes, déterminer le sens, la signification du parler, mais aussi, à partir de là, déterminer ce que nous appellerons son repère de valeur.



On croit ordinairement, il est vrai, que ce qu'il y a de plus haut, c'est l'ineffable. Mais c'est là une opinion superficielle et sans fondement; car, en réalité, l'ineffable, c'est la pensée obscure, la pensée à l'état de fermentation, et qui ne devient claire que lorsqu'elle trouve le mot. Ainsi le mot donne à la pensée son existence la plus haute et la plus vraie. »   Le fonds que nous cherchions, Hegel le trouve dans la pensée. Si la pensée aboutie est d'emblée verbale, alors le parler est pensant. En d'autres termes, on ne peut plus considérer le parler comme une simple extériorisation. En effet, l'ineffable n'est pas l'intime que le parler traduit en mots, mais l'inabouti, appelé déjà à se faire verbe, c'est-à-dire à être parlé. On pourra réfléchir ici à la notion de discours intérieur : lorsque je me parle à moi-même, je parle déjà. Cela ne signifie pas, formellement, que le pôle de l'écoute soit, dans cet exemple, supprimé : toute parole s'adresse à un auditeur au moins possible, jusqu'au discours intérieur lui-même. Cela signifie que le fonds de la parole n'est pas l'adresse et non l'adresse à un auditeur.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Qu'est-ce que parler veut dire 	? Corrigé de 14242 mots (soit 20 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Qu'est-ce que parler veut dire ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • malekith-245441 (Hors-ligne), le 29/10/2014 à 29H14.
  • learoxy-191029 (Hors-ligne), le 16/12/2012 à 16H12.
  • Johannajourno (Hors-ligne), le 28/02/2011 à 28H23.
  • adesdc (Hors-ligne), le 03/12/2010 à 03H11.
  • fantomette05 (Hors-ligne), le 03/12/2010 à 03H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    E uthyphron, 6 ce D . D IFFICULTÉS D E l A D ÉFINITION 1. LES ÉCUEILS D E L 'IMAGE [HIPPIAS-SOC RAT E] - H. J 'ai bien compris, Socrate, e t je vais répondre à t on h omme e n lui disant ce q u'est le beau, sans crainte d 'être jamais réfuté. Sache bien, s'il faut dire vrai, q ue le beau, c'est u ne belle fille. - S. P ar le chien, Hippias, voilà u ne belle et brillante réponse. E t si je la prends à m on c ompte, j'aurai r épondu correctement e t je ne risquerai pas d 'être r éfuté.- H. C omment serais-tu r éfuté? C 'est l'avis de t out le m onde e t tous tes auditeurs témoigneront que t u as raison. - S. Soit ; mais admets que je reprenne ce que t u dis, m on h omme va m e t enir à p eu près ce langage : toutes ces choses q ue t u déclares belles seraient belles à la condition qu'existe le b eau e n s oi; e t je r econnaîtrai q ue si u ne belle fille est belle, c'est qu'il existe quelque chose p ar q uoi toutes ces choses sont belles. - H.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    .7 (...) vivre est le malaise, puisque vivre c'est vivre dans l'angoisse. Je ne peux même pas dire cela car, ne sachant pas quelles sont les sources de l'angoisse, je ne sais pas non plus ce qu'est ce que j'appelle l'angoisse. L'angoisse est ignorance. La non-angoisse est également ignorance. Je ne peux pas dire non plus que je ne sais rien, car je ne sais pas ce que veut dire savoir et je ne sais pas ce que veut dire l'expression «veut dire»., IONESCO, Journal en miettes, p. 132.

    Ajouté par webmaster

    .1 Qu'est-ce que ça veut dire, «penser à quelqu'un»? Ça veut dire : l'oublier (sans oubli, pas de vie possible) et se réveiller souvent de cet oubli. Beaucoup de choses, par association, te ramènent dans mon discours. «Penser à toi» ne veut rien dire d'autre que cette métonymie. Car, en soi, cette pensée est vide : je ne te pense pas; simplement, je te fais revenir (à proportion même que je t'oublie). C'est cette forme (ce rythme) que j'appelle «pensée» : -je n'ai rien à te dire, sinon que ce rien, c'est à toi que je le dis (...), R. BARTHES, Fragments d'un discours amoureux, p. 187.

    Ajouté par webmaster

    Un flic du coin qu'est signalé ... un mauvais alors! ... Pedro l'accordéon dans le coup qu'est en serre à l'angle du «Bragance» ... emballe ... rugit de son instrument ... ça veut dire du pet! ..., CÉLINE, le Pont de Londres, p. 142-143.

    Ajouté par webmaster

    Qu'est-ce que cela veut dire? (...) Je vous prie de me dire ce qu'il y a là-dessous., MOLIèRE, Monsieur de Pourceaugnac, II, 4.

    Ajouté par webmaster

    Qu'est-ce qu'une chose qui pense; C'est-à-dire une chose qui doute, qui conçoit, qui affirme, qui nie, qui veut, qui ne veut pas, qui imagine aussi, et qui sent., DESCARTES, Méditations, IIËe.

    Ajouté par webmaster

    - -Mahameta per Iordina. - Qu'est-ce que cela veut dire?, MOLIèRE, le Bourgeois gentilhomme, V, 1.

    Ajouté par webmaster

    Personne nulle part! qu'est-ce que cela veut dire? On entre ici comme dans un moulin., A. DE MUSSET, Un caprice, 6.

    Ajouté par webmaster

    Ne pas mentir, ni se payer de mots; refuser toute inflation verbale; proscrire les morceaux de bravoure; ne pas parler à tort et à travers et faire de la littérature un art touche à tout; écrire comme quelqu'un qui sait ce que parler veut dire et n'user du langage qu'avec la rigueur et la loyauté les plus grandes., S. DE BEAUVOIR, Tout compte fait, p. 173.

    Ajouté par webmaster

    .1 Qu'est-ce que c'est qu'être ici, qu'est-ce que c'est être et pourquoi l'être toujours et toujours : pourquoi cet être? Soudain, la faible lueur d'un espoir insensé : on nous a fait don de la vie, «on» ne peut pas la reprendre. Je ne sais pas trop bien ce que cela veut dire. Je ne le sais pas du tout., IONESCO, Journal en miettes, p. 112.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Qu'est-ce que parler veut dire ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo