LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La diversité des langues est-elle un obstacle ... Ne désirons-nous que les choses que nous esti ... >>


Partager

La parole suffit-elle à faire échec à la violence ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La parole suffit-elle à faire échec à la violence ?



Publié le : 1/10/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La parole suffit-elle à faire échec à la violence ?
Zoom

  • La parole

On désigne ainsi la manière personnelle de s'approprier la langue. La psychologie individuelle, la volonté et les attitudes physiques interviennent quand il y prise de parole.



Il n'y a pas de médiation dans la violence, elle en est par principe la suppression. C'est pourquoi, lorsque le langage lui-même cherche à faire violence à l'autre, cette violence n'est que symbolique : l'injure, l'éclat de voix, la crise de colère peuvent «blesser« l'interlocuteur dans son orgueil, sa conscience ou ses valeurs, mais il n'est pas atteint dans sa chair. Les paroles ne sont que métaphoriquement « blessantes « ; on peut en tenir rigueur à celui qui les a prononcées, mais il est rare qu'on en meure.

  • [II. La parole peut différer la violence]

Cette opposition est sans doute réelle. Il n'en reste pas moins qu'elle ne suffit pas pour faire durablement échec à la violence. En fait, la parole peut différer le déclenchement de la violence, mais cela ne signifie pas qu'elle la supprime.Rien ne le montre mieux, même si on doit le déplorer, que l'histoire. S'il suffisait que des États puissent se parler pour qu'il n'y ait plus de conflits, on peut espérer que l'humanité y aurait eu recours depuis quelques millénaires. Lorsque von Clausewitz définit la guerre comme «la continuation de la politique par d'autres moyens «, sa formule indique aussi l'échec du discours politique, et que le débat, la discussion entre diplomates ne parviennent pas à régler pacifiquement tous les problèmes.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3215 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La parole suffit-elle à faire échec à la violence ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • julien6840 (Hors-ligne), le 12/12/2010 é 12H18.
  • Arthur68 (Hors-ligne), le 09/10/2010 é 09H17.
  • Gabriel66281 (Hors-ligne), le 28/04/2010 é 28H17.
  • francis45347 (Hors-ligne), le 13/11/2009 é 13H05.
  • Jean39882 (Hors-ligne), le 12/10/2009 é 12H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit