LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelles différences apercevez-vous entre un a ... Se connaître soi-même, connaître les autres. ... >>


Partager

La passion est-elle toujours et nécessairement nuisible ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La passion est-elle toujours et nécessairement nuisible ?



Publié le : 14/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La passion est-elle toujours et nécessairement nuisible ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La passion est-elle toujours et nécessairement nuisible ?




La liberté suppose réflexion critique et assez de connaissances pour distinguer le vrai du faux. Le remède aux passions, dans cette perspective, sera la méditation et la réflexion sur le rapport entre le monde et nous-mêmes. Ainsi nous pourrons passer de la connaissance du premier genre, passive et comme subie par nous (empirique ou passionnée) à celle du second genre qui est scientifique et à celle du troisième qui nous permet d'accéder à la substance divine « cause de soi » c'est-à-dire à une connaissance métaphysique et absolue.Mais on ne peut pas parler encore de véritable thérapeutique des passions. La solution de Spinoza est métaphysique et aboutit à une prise de conscience de l'absolu que le sage seul peut espérer atteindre. Nous sommes loin semble-t-il de cette réalité quotidienne des passions.La psychanalyse, à propos, il est vrai, de cas pathologiques, a jeté les bases d'un nouveau « traitement » des passions.Freud a dégagé non pas seulement l'existence de pulsions instinctives, mais bien plutôt le conflit de ces pulsions avec des données plus ou moins rationnelles, par exemple les impératifs sociaux qui précisément vont « censurer » la pulsion, donnant ainsi naissance aux « complexes ». Le fait affectif ne se présente jamais à l'état pur, mais toujours comme une dualité de l'instinct et de la raison. La guérison du passionné morbide ne sera donc pas obtenue en le « raisonnant »; l'analyste utilisé comme catalyseur permettra au malade d'apercevoir clairement sa désadaptation et aussi le libérera d'un certain nombre de craintes confuses et irrationnelles.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1678 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La passion est-elle toujours et nécessairement nuisible ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit