Penser, est-ce dire "non" ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Devant quoi l'angoisse s'angoisse-t-elle ? Y a-t-il des étapes sur le chemin de la vie ? >>


Partager

Penser, est-ce dire "non" ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Penser, est-ce dire "non" ?



Publié le : 8/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Penser, est-ce dire
Zoom

• Un sujet intéressant, apparemment clair, mais moins facile à traiter qu'il n'y paraît au premier abord. Nous conseillons aux candidats au baccalauréat de réfléchir, d'une part, soigneusement, sur les termes et, d'autre part, d'élaborer un plan très net.
 
 • Définissez, d'abord, les termes penser, dire et non.

 - Penser : exercer une activité proprement intellectuelle ou rationnelle ; juger ; exercer son esprit sur la matière de la connaissance ; unir des représentations dans une conscience. Très proche de réfléchir, mais néanmoins plus global et général.

 - Dire : exprimer ; exprimer par des signes ; communiquer.

 - Non :adverbe de négation.

 - Dire non : nier, refuser.
 
 • Quel est le sens de l'intitulé ? Exercer une activité intellectuelle ou rationnelle, juger, est-ce « nier « ou « refuser « ? Remarquons qu'on nous demande de nous prononcer sur une définition possible de l'acte de « penser «, différente des définitions classiques qu'on a utilisées plus haut, ce qui pose problème et semble être un paradoxe.
 
 • Dégagez maintenant le questionnement inhérent à cette interrogation. Réfléchir, ne serait-ce pas nier ou mettre à distance les croyances primitives ? Penser, n'est-ce pas alors clouter ? Ainsi, n'est-ce pas dans ma capacité de non-adhésion que réside ma liberté ? Liberté et pouvoir de négation sont-ils liés ? Cette dernière question constitue le problème soulevé par le sujet.


  • I)  Penser c'est nier.

a) La pensée est un rejet des apparences.
b) Penser c'est rejeter les certitudes.
c) La pensée rejette les traditions.

  • II) Penser, c'est dire "OUI".

a) La négation est stérile (les sceptiques).
b) La négation n'est qu'uné étape (Descartes, Hegel).
c) Amor fati !

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Penser, est-ce dire "non" ? Corrigé de 4908 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Penser, est-ce dire "non" ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • fredo-279996 (Hors-ligne), le 24/10/2016 é 24H12.
  • Corinne23 (Hors-ligne), le 08/10/2016 é 08H14.
  • titipote0104-243139 (Hors-ligne), le 05/01/2016 é 05H18.
  • Deviiil67-268460 (Hors-ligne), le 16/12/2015 é 16H16.
  • carlajamin-262608 (Hors-ligne), le 29/10/2015 é 29H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Penser, est-ce dire "non" ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit