NoCopy.net

La pensée de la mort est-elle nécessaire à l'existence de l'homme ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La religion est-elle fondée sur la peur de la ... Puis-je créer un langage ? >>
Partager

La pensée de la mort est-elle nécessaire à l'existence de l'homme ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La pensée de la mort est-elle nécessaire à l'existence de l'homme ?



Publié le : 1/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La pensée de la mort est-elle nécessaire à l'existence de l'homme ?
Zoom

La conscience de la mort, au lieu d'une nécessité, n'est-elle pas inhérente à l'existence ? On pourrait penser alors la nécessité comme : est-ce bien utile ? Qu'est-ce que cela a pour conséquences de ne pas pouvoir s'empêcher de savoir que l'on va mourir ? Le terme « nécessaire » va-t-il au-delà d'une « condition » (n'est-il qu'un aspect de la conscience d'exister) ? Sujet 471La mort ôte-t-elle tout sens à l'existence humaine ? [Introduction] On admet volontiers que la conscience du devoir mourir n'existe que chez l'homme. Est-elle stérilisante, ou encourageante ? Suffit-elle pour priver de sens l'existence de l'homme, ou est-ce au contraire parce qu'elle peut accompagner tout comportement qu'elle confère à cette même existence sa signification la plus profonde ? [I. L'espérance d'un au-delà]- Pour toutes les pensées qui conçoivent une immortalité spirituelle, la mort n'est qu'un moment de passage.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La pensée de la mort est-elle nécessaire à l'existence de l'homme ? Corrigé de 2594 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La pensée de la mort est-elle nécessaire à l'existence de l'homme ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Christian33705 (Hors-ligne), le 19/05/2009 à 19H00.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Avec Lucrèce qui pose les bases ontologiques du matérialisme (l'univers est composé de particules en mouvements), on voit qu'il existe une continuité entre la matière et l'esprit. En effet, on ne peut rendre compte de la pensée en termes objectifs et scientifiques, si on n'admet pas que pensée et matière sont homogènes. b) La pensée est une propriété émergente de processus physiques On retrouve chez Hume, une logique analogue à celle exposée. Seulement le rapport entre la matière et la pensée se trouve transposé à l'intérieur de l'entendement où il devient rapport de l'impression à l'idée.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    L'existence matérielle de l'homme de l'esprit, quand elle ne lui est pas assurée par les biens indépendants, elle n'est que subterfuges sociaux, stratagèmes, situations peu nettes, réticences avec le métier nécessaire, professions à demi exercées, malaisément supportées., VALÉRY, Autres rhumbs, p. 250.

    Ajouté par webmaster

    (...) depuis que les conditions naturelles de l'existence ont été supprimées par la civilisation moderne, la science de l'homme est devenue la plus nécessaire de toutes les sciences., Alexis CARREL, l'Homme, cet inconnu, I, VI.

    Ajouté par webmaster

    L'apparition de la pensée a marqué un nouveau et prodigieux progrès de la Vie. Liée à l'existence de la conscience qui en est la condition nécessaire, la Pensée lui est supérieure : ses formes élevées qui tendent, par l'abstraction et la généralisation, à s'affranchir des données toujours limitées et particulières de la perception, dépassent infiniment la simple conscience., L. DE BROGLIE, Nouvelles perspectives en microphysique, p. 280.

    Ajouté par webmaster

    à la rigueur, il n'est pas de philosophie qui ne soit existentialiste. La science arrange les apparences. L'industrie s'occupe des utilités. On se demande ce que ferait une philosophie si elle n'explorait l'existence et les existants. Cependant, on attache plus volontiers le nom d'existentialisme à un courant précis de la pensée moderne. En termes très généraux, on pourrait caractériser cette pensée comme -une réaction de la philosophie de l'homme contre l'excès de la philosophie des idées et de la philosophie des choses., E. MOUNIER, Introd. aux existentialismes, p. 8.

    Ajouté par webmaster

    -(Dans la cénesthopathie) le malade perd la sensation de l'existence de son corps ou de sa pensée. Il a l'impression d'être mort. Ses membres, ou sa tête, ou ses organes lui paraissent comme une matière inerte, comme du bois, ou encore il a l'impression que son cerveau est mort, qu'il ne pense plus., H. BARUK, Psychoses et Névroses, p. 29.

    Ajouté par webmaster

    La psychanalyse freudienne, aidée en cela par les travaux de Bleuler sur la pensée «autistique» et suivie par l'école dissidente de Jung, a mis en évidence l'existence d'une «pensée symbolique» individuelle visible dans le rêve, dans le jeu des enfants et dans diverses manifestations pathologiques., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 354.

    Ajouté par webmaster

    (...) il est indispensable de reconnaître que le monde existe en dehors de l'homme, qu'il n'est pas le reflet de son rêve, la création de sa pensée. Le meilleur moyen de s'opposer à l'erreur intellectualiste (...) c'est de reconnaître l'existence d'une réalité extérieure à l'homme., DANIEL-ROPS, Ce qui meurt et ce qui naît, p. 73.

    Ajouté par webmaster

    L'EXISTENCE IMPENSABLE "L'existence est le récif sur lequel la pensée pure fait naufrage." Kierkegaard, Post-scriptum aux miettes philosophiques, 1846.

    Ajouté par webmaster

    En effet, le souci apparaît plus profond que ne l'est l'homme. Celui-ci est pétri d'angoisse de même que l'existence pour Heidegger est déterminée par la mort. Le néant néantise (en note : Das Nichts nichtet). C'est une ontologie du néant en tant que dernier mystère de l'être., Trad. de N. BERDIAEFF, Destin de l'homme dans le monde actuel, p. 31 (1936).

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La pensée de la mort est-elle nécessaire à l'existence de l'homme ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo