NoCopy.net

Penser est-ce la grandeur de l'homme ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on combattre les préjugés ? A partir de quand puis-je juger qu'il m'est f ... >>


Partager

Penser est-ce la grandeur de l'homme ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Penser est-ce la grandeur de l'homme ?



Publié le : 25/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Penser est-ce la grandeur de l'homme ?
Zoom

Tout d’abord, être conscient, est-ce penser au sens où l’homme est un être pensant ? Dans une perspective classique, on tend à opposer régulièrement le statut de la conscience humaine avec les objets, ou encore avec les animaux. En quoi l’homme se distingue-t-il en tant qu'être conscient de l'animal ? Qu’y a-t-il donc de spécifique dans la conscience humaine ?



Dans cette analyse, l'opposition de l'homme et de la Nature est radicale. Comme nous ne voyons pas dans la Nature d'êtres qui, semblables à nous, seraient capables de disposer de la connaissance d'eux-mêmes, nous en venons à opposer brutalement l'homme et la Nature. L'homme existe en ayant conscience de lui-même, la Nature, elle, se contente d'exister sans conscience de soi. « Il n'y a pas de bonheur sans conscience du bonheur ». Cela montre bien que la notion même de bonheur appartient uniquement aux hommes. Il n'est donc pas concevable pour un animal d'être heureux. L'homme est donc le seul à pouvoir être véritablement heureux. De plus si l'on considère que la fin suprême est le bonheur, on insinue que l'animal n'a en quelque sorte pas de fin, que son existence est sans but puisque dans l'incapacité totale de pouvoir un jour arriver au bonheur. Seule l'existence de l'homme aurait un sens. Pourtant n'est-ce pas la conscience de l'homme qui dans un même temps l'empêche d'accéder au bonheur par la complexité de son action ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Penser est-ce la grandeur de l'homme ? Corrigé de 837 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Penser est-ce la grandeur de l'homme ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Blaise pascal

L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature; mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser : une vapeur, une goutte d eau, suffit pour le tuer. Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, puisqu'il sait qu'il meurt, et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien. Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C'est de là qu'il faut nous relever et non de l'espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien penser : voilà le principe de la morale. Ce n'est point de l'espace que je dois chercher ma dignité, mais c'est du règlement de ma pensée. Je n'aurai pas davantage en possédant des terres : par l'espace, l'univers me comprend et m'engloutit comme un point; par la pensée, je le comprends. Blaise PASCAL

 

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Penser est-ce la grandeur de l'homme ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit