NoCopy.net

Pensons-nous dans les mots ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dire et parler Pouvoir des mots, mots du pouvoir >>


Partager

Pensons-nous dans les mots ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pensons-nous dans les mots ?



Publié le : 13/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Par langage, au sens large, on entend tout système d'expression et de communication, qu'il s'agisse de signes vocaux ou graphiques ou encore naturels. C'est ainsi qu'on parle du langage des animaux, du langage gestuel, du langage des arts, etc.
Mais, au sens strict, celui qui nous intéresse ici, on entend par langage le langage humain articulé en sons et en mots. L'interrogation philosophique sur le langage peut difficilement ne pas tenir compte de l'apparition récente (début du XXe siècle) d'une science nouvelle, la linguistique. Sont désormais scientifiques les problèmes des modalités du fonctionnement du langage. La philosophie, elle, réfléchit sur la nature du langage en tant que moyen d'expression de la pensée.



Il y aurait donc un lien nécessaire, irréductible entre la pensée et les mots ; mais est-ce parce qu'ils ne peuvent fonctionner l'un sans l'autre ou parce qu'ils ne le doivent pas ?1. UNE NÉCESSITÉ DE FAIT ?A - Les mots : outils ou lieu de la pensée ?■ L'activité de l'esprit dans sa complexité n'est pas réductible à la seule articulation de mots, comme si penser n'était qu'une fonction logique, selon un système de codes (lingua mentis) sur le modèle des ordinateurs et du calcul. Pourtant, pour s'exercer, la pensée a besoin des mots dans lesquels elle trouve une matière et un contenu : des idées (les concepts), des significations.■ En effet, les mots ne sont pas de simples étiquettes posées sur les choses, ils portent la trace de la pensée qui les a formés : pour réfléchir sur ce qu'est une démocratie, on peut par exemple chercher dans le mot ce qu'il signifie étymologiquement : le pouvoir (crateo, être fort) du peuple (demos). Il nous faudra d'autres mots pour définir ce «peuple », soit comme l'ensemble de tous les individus, soit seulement de « citoyens » (dans la cité grecque ancienne, les esclaves ne font pas partie des citoyens). Si la pensée est au fondement du langage, penser c'est retrouver la pensée sous les mots.B - Une liaison intime et nécessaire■ Une pensée ne serait qu'une vague impression à l'état de 'fermentation si elle ne prenait pas forme dans et par les mots.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Pensons-nous dans les mots ? Corrigé de 3568 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Pensons-nous dans les mots ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • Maxence38279 (Hors-ligne), le 04/10/2009 é 04H10.
  • Maylis32500 (Hors-ligne), le 06/05/2009 é 06H22.
  • Lucie5072 (Hors-ligne), le 30/09/2008 é 30H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Pensons-nous dans les mots ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit