NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faire le mal, est-ce seulement désobéir aux l ... Pourquoi les productions qui surgissent de l' ... >>


Partager

La perception suffit-elle à fonder un savoir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La perception suffit-elle à fonder un savoir ?



Publié le : 8/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La perception suffit-elle à fonder un savoir ?
Zoom

La perception semble être la base de notre connaissance du réel
 
 À la lecture de Rousseau, on peut penser que c'est uniquement la « physique expérimentale« de la jeunesse qui peut établir un savoir qui ne soit pas une croyance. La distinction entre savoir et croyance repose sur l'idée de vérification : nous croyons ce que nous ne pouvons pas vérifier par nous-mêmes, nous savons ce dont nous pouvons apporter la démonstration ou présenter l'évidence. Ainsi, un savoir qui serait uniquement fondé sur des lectures ne serait que de seconde main, par ouï-dire. C'est ainsi que Socrate condamnait l'écriture qui donne au lecteur l'illusion de savoir vraiment ce qu'il lit alors qu'il ne fait plus véritablement l'effort de connaître la chose elle-même.


 



Si on en restait à la perception, il faudrait admettre que c'est le Soleil qui tourne autour de la Terre et qu'il est une petite pastille qui glisse sur le ciel. Le développement des sciences depuis Descartes repose sur l'idée que la théorie, qui est l'oeuvre de la «raison intellectuelle », est indispensable pour dépasser le simple témoignage des sens et organiser une connaissance véritablement rigoureuse qui ne soit plus soumise à une appréciation subjective mais à des calculs mathématiques. Le scientifique ne cherche plus vraiment à interpréter ce qu'il perçoit, il cherche à mettre en évidence par l'expérience ce que la théorie prédit. La perception fonde pourtant notre image du mondeLa science moderne ne suit pourtant pas Descartes qui pensait que la certitude scientifique repose sur des premières vérités «innées» mises en notre esprit par Dieu. Hume a proposé une interprétation «empiriste» du savoir, selon laquelle toute connaissance provient de l'expérience sensible. Hume est un empiriste : toute connaissance dérive des données sensibles. Les impressions fournies par les sens se transforment en idées : soit de la mémoire (souvenirs), soit de l'imagination (images). Comment la connaissance humaine peut-elle aller au-delà de ces impressions sensibles ? Par un jeu propre à notre nature, celui des associations d'idées. Il y a trois sortes d'associations.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3901 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La perception suffit-elle à fonder un savoir ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • guirri-220309 (Hors-ligne), le 13/11/2013 é 13H00.
  • karen2094-181017 (Hors-ligne), le 18/10/2012 é 18H13.
  • ninon88 (Hors-ligne), le 05/10/2010 é 05H20.
  • Clara63081 (Hors-ligne), le 01/04/2010 é 01H16.
  • Marc51275 (Hors-ligne), le 02/01/2010 é 02H09.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit