Ma perception est-elle une somme de sensations ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on concilier le pouvoir de l'État et la ... Est-ce dans l'hésitation que nous sommes le p ... >>


Partager

Ma perception est-elle une somme de sensations ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Ma perception est-elle une somme de sensations ?



Publié le : 17/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ma perception est-elle une somme de sensations ?
Zoom

Ma perception est-elle une somme de sensations ? Ce texte souligne comment l'être humain s'inscrit dans un monde intersubjectif : la perception est le « retour aux choses mêmes « qui se réalise dans le jaillissement d'un sens immanent aux choses. Percevoir, c'est opérer une synthèse vivante et en acte qui m'ouvre au monde et à autrui. « Chercher l'essence de la perception, c'est déclarer que la perception est non pas présumée vraie, mais définie pour nous comme accès à la vérité [...]. Il ne faut donc pas se demander si nous percevons vraiment le monde «, écrit Merleau-Ponty, « il faut dire au contraire : le monde est cela que nous percevons «.
Merleau-Ponty s'oppose donc à l'empirisme et à l'idéalisme qui posent le monde comme déjà constitué, tout fait, alors que c'est l'acte même de percevoir qui fait l'unité et la réalité du monde. L'addition des sensations ne peut pas nous mettre en corrélation avec le monde, ne peut pas lui donner sens. Et qu' .est-ce qu'un monde dans lequel je ne suis pas en relation ? Avoir conscience, c'est toujours avoir conscience de quelque chose qui naît en même temps que j'en prends conscience. La conscience est avant tout projet, intentionnalité. Être conscient, c'est donc être présent au monde. La conscience est une activité qui donne sens au monde, qui le signifie. Le sujet pensant est ek-stase — le grec extasis signifie « être hors de soi « —, c'est-à-dire qu'il est sujet d'un monde qu'il pro-jette lui-même. Si ma perception était une somme de sensations, je serais un sujet morcelé, alors que je vis à chaque instant mon unité.
Percevoir est donc une opération de synthèse qui actualise en permanence les données perceptives transmises par les sens, et qui fait communiquer entre elles toutes ces données. Merleau-Ponty nous donne ici une conception ouverte et dynamique de la perception : le monde se constitue en même temps que nous le percevons.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Ma perception est-elle une somme de sensations ?
Corrigé de 2154 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Ma perception est-elle une somme de sensations ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Keiko43388 (Hors-ligne), le 04/02/2010 é 04H23.
  • Dimitri20705 (Hors-ligne), le 12/02/2009 é 12H02.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Ma perception est-elle une somme de sensations ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit