NoCopy.net

Le personnage d'EMMA BOVARY

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le personnage de DRACULA PODCAST: « L'État, comme réalité en acte de l ... >>
Partager

Le personnage d'EMMA BOVARY

Littérature

Aperçu du corrigé : Le personnage d'EMMA BOVARY



Format: Document en format FLASH protégé

Le personnage d'EMMA BOVARY
Zoom

Jeune femme victime de son imagination romanesque, Emma Bovary est la malheureuse héroïne du roman Madame Bovary, publié par Gustave Flaubert en 1857 et qui demeure son oeuvre la plus connue et la plus appréciée. Tout le drame d'Emma Bovary provient de la différence, insupportable pour elle, entre la vie telle qu'elle la souhaite et la réalité. Victime de son aveuglement, excessive jusqu'à la fin, elle incarne celles et ceux qui font leur propre malheur en rêvant de bonheurs illusoires. C'est pourquoi on donne parfois, à cette tournure particulière d'esprit, le nom de bovarysme.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le personnage d'EMMA BOVARY Corrigé de 2011 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le personnage d'EMMA BOVARY" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • elliot819 (Hors-ligne), le 05/11/2012 à 05H14.
  • (Hors-ligne), le 05/12/2010 à 05H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    La répétition des désillusions accroît le sentiment d’échec. Elle se conçoit toujours autre quelle n’est : c’est ce qu’on nommera le « bovarysme ». 2- Les rôles actanciels : Carles, Homais, Rodolphe, Léon, Barthe et Lheureux peuvent être perçus comme des adjuvants dans la poursuite du bonheur pour se transformer en des opposants faisant obstacle au parcours idéal d’Emma. Charles la plonge dans l’ennui, Rodolphe et Léon dans le désespoir, Berthe dans les compromissions du quotidien, Lheureux dans la détresse financière, et pour finir, Homais sans le vouloir certes, la plonge dans l’abîme. ? L’importance hiérarchique : Le troisième volet de l’analyse concerne l’importance du personnage. On s’interrogera à cet effet sur la notion du « héros ». Emma est l’objet d’une qualification différentielle.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Le curé s'émerveillait de ces dispositions, bien que la religion d'Emma, trouvait-il, pût, à force de ferveur, finir par friser l'hérésie et même l'extravagance., FLAUBERT, MËmËe Bovary, II, XIV.

    Ajouté par webmaster

    Le curé s'émerveillait de ces dispositions, bien que la religion d'Emma, trouvait-il, pût, à force de ferveur, finir par friser l'hérésie et même l'extravagance., FLAUBERT, MËmËe Bovary, II, XIV.

    Ajouté par webmaster

    (...) ses mains s'avançaient dans la manche d'Emma, pour lui palper le bras. Elle sentait contre sa joue le souffle d'une respiration haletante., FLAUBERT, MËmËe Bovary, II, VII.

    Ajouté par webmaster

    (...) ses mains s'avançaient dans la manche d'Emma, pour lui palper le bras. Elle sentait contre sa joue le souffle d'une respiration haletante. Cet homme la gênait horriblement., FLAUBERT, MËmËe Bovary, III, VII.

    Ajouté par webmaster

    Ce qui l'effrayait le plus, c'était l'abattement d'Emma; car elle ne parlait pas, n'entendait rien et même semblait ne point souffrir, - comme si son corps et son âme se fussent ensemble reposés de toutes leurs agitations., FLAUBERT, MËmËe Bovary, II, XIII.

    Ajouté par webmaster

    Quand j'écrivais l'empoisonnement d'Emma Bovary, j'avais si bien le -goût d'arsenic dans la bouche, j'étais si bien empoisonné moi-même que je me suis donné deux indigestions (...) très réelles, car j'ai vomi tout mon dîner., FLAUBERT, Correspondance, 951, 1868 (Lettre à Taine).

    Ajouté par webmaster

    Il y avait en moi un personnage qui savait plus ou moins bien regarder, mais c'était un personnage intermittent, ne reprenant vie que quand se manifestait quelque essence générale, commune à plusieurs choses, qui faisait sa nourriture et sa joie., PROUST, le Temps retrouvé, t. III, p. 718.

    Ajouté par webmaster

    Ici encore l'art est supérieur à la nature, car, par ce choix, cette transformation et cette appropriation du style, le personnage imaginaire parle mieux et plus conformément à son caractère que le personnage réel., TAINE, Philosophie de l'art, t. II, V, 4, 2.

    Ajouté par webmaster

    Une fois sur le plateau, et en présence du public, le comédien doit se souvenir qu'il n'a pas seulement à démontrer un personnage, mais à être ce personnage, ou manifester qu'il l'est., L. JOUVET, l'Art du comédien, -in Encycl. franç. (DE MONZIE), 17-64-12.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le personnage d'EMMA BOVARY

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature