NoCopy.net

Un personnage médiocre peut-il être un héros de roman ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Avez-vous conscience que la lecture d'oeuvre ... Rôle et place de la femme dans la littératur ... >>
Partager

Un personnage médiocre peut-il être un héros de roman ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Un personnage médiocre peut-il être un héros de roman ?



Publié le : 29/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

	Un personnage médiocre peut-il être un héros de roman ?
Zoom

Ferdinand n'est qu'un témoin de cette vision d'apocalypse, et accorder trop d'importance à sa psychologie aurait détourné l'oeuvre de ses objectifs de dénonciation virulente de notre civilisation hypocrite. Ferdinand est simplement là pour ressentir à notre place, comme lorsqu'il pénètre dans les ateliers des usines Ford : au moyen du style si original qu'a su inventer Céline - fait d'expressions familières et d'incorrections ss grammaticales savamment agencées pour rendre la cacophonie et le déchirement général -, nous vivons un moment à travers les sens submergés du «héros», qui n'est plus qu'un relais de notre système de perception. Mais d'autres intentions peuvent motiver l'option du romancier pour un héros médiocre. Il peut en effet souhaiter étudier de façon concrète l'action de forces extérieures sur l'homme, et un médiocre offre alors plus de prise : sa personnalité n'est pas assez puissante pour contrer ou modifier sensiblement les influences étrangères, qui se dévoilent alors dans toute leur force redoutable et leur sophistication. Il s'agit parfois de passions : Un amour de Swann nous offre un parfait exemple de l'analyse quasi scientifique des transformations que l'amour peut opérer chez un personnage  au départ assez inintéressant : petit séducteur des salons mondains aux facéties desquels il est plié, homme faible et crédule... Proust va donc pouvoir suivre étape par étape les ravages qu'exerce cette «maladie honteuse» qu'est à ses yeux l'amour : analyse du coup de foudre, de la découverte accidentelle de la passion, puis de l'éveil de la jalousie, du lent et pénible dépérissement de l'idylle et enfin de sa brusque extinction. Swann nous apparaît à la fois comme le sujet de l'expérience qu'il subit avec résignation, et comme l'expérimentateur lui-même, qui considère son mal «comme s'il se l'était inoculé lui-même». Mais Swann en dehors de sa passion ne présente aucun intérêt particulier, et le roman s'achève en catastrophe avec elle. Par ailleurs, les influences externes peuvent relever aussi du domaine de la société : l'abbé Prévost a su conjuguer ces deux formes d'influence dans le roman d'apprentissage que constitue Manon Lescaut. Des Grieux n'a même pas l'intelligence de Swann, il se contente tout au long du roman de subir les tentations, fatales pour lui, de l'amour et de la société corrompue du XVIIIe siècle : «Y a-t-il à balancer, si c'est Manon qui en a décidé ainsi ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Un personnage médiocre peut-il être un héros de roman ? Corrigé de 2939 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Un personnage médiocre peut-il être un héros de roman ?" a obtenu la note de :

5.5 / 10

Corrigé consulté par :
  • celimene (Hors-ligne), le 17/06/2010 à 17H13.
  • Marion56304 (Hors-ligne), le 01/02/2010 à 01H20.
  • Mohamed55748 (Hors-ligne), le 28/01/2010 à 28H21.
  • Manue53854 (Hors-ligne), le 16/01/2010 à 16H16.
  • eelodie42603 (Hors-ligne), le 31/10/2009 à 31H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Esquisse d'une solution Cependant la mise en scène de personnages ordinaires n'interdit pas absolument à un roman de satisfaire aux lois du genre et à l'attente du public; mais il y faut une condition : que l'extraordinaire que l'on a retiré au héros soit reporté sur l'intrigue. Prenons par exemple Le Procès de Kafka. Le personnage de K. est l'image de tout homme, il est par essence moyen; mais l'aventure fantastique qui s'empare de lui fait presque du livre une épopée, celle du combat de l'homme contre l'absurde. Existe-t-il un autre moyen de concilier la nature épique du roman avec la nécessité, imposée par notre époque, de mettre en scène des personnages communs? Il en est un qui convient dans tous les cas, c'est de faire en sorte que le héros ne reste pas identique à lui-même tout au long de son aventure.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) au lieu que d'Urfé, dans son -Astrée, de bergers très frivoles avait fait des héros de roman considérables, ces auteurs, au contraire, des héros les plus considérables de l'histoire firent des bergers très frivoles (...), BOILEAU, Disc. sur le dialogue des héros de roman.

    Ajouté par webmaster

    Choeur et héros s'en allant chargés d'escourgées (...), BOILEAU, Héros de roman.

    Ajouté par webmaster

    Et de quel droit se diraient-ils héros (...)?, BOILEAU, les Héros de roman.

    Ajouté par webmaster

    (...) je vous raconterai sincèrement et avec fidélité plusieurs historiettes ou galanteries arrivées entre des personnes qui ne seront ni héros ni héroïnes (...) mais qui seront de ces bonnes gens de médiocre condition, qui vont tout doucement leur grand chemin; dont les uns seront beaux et les autres laids; les uns sages et les autres sots (...) Pour éviter encore davantage le chemin battu des autres, je veux que la scène de mon roman soit mobile, c'est-à-dire tantôt en un quartier et tantôt en un autre de la ville (...), FURETIèRE, le Roman bourgeois, I, p. 2.

    Ajouté par webmaster

    Nous connaissons le vocabulaire. L'homme en temps de guerre s'appelle le héros. Il peut ne pas en être plus brave et fuir à toutes jambes. Mais c'est du moins un héros qui détale., GIRAUDOUX, La guerre de Troie n'aura pas lieu, I, 6.

    Ajouté par webmaster

    On s'est étonné du caractère prophétique de ce livre, qui prophétise un personnage plus que des événements - portrait d'un héros plutarquien créé dans l'imaginaire par les valeurs qui créeront dans l'Histoire le destin de ce héros, et lui ressemble par là., MALRAUX, Antimémoires, Folio, p. 153.

    Ajouté par webmaster

    Quiconque excède les limites que la moyenne des hommes s'assigne exerce une sorte de fascination, dont on peut saisir un reflet - à vrai dire, de qualité médiocre - dans le prestige qu'ont sur les foules le héros de cinéma ou le champion de boxe., DANIEL-ROPS, Ce qui meurt et ce qui naît, p. 32.

    Ajouté par webmaster

    Tout ceci doit être considéré comme dit par un personnage de roman - ou plutôt par plusieurs. Car l'imaginaire, matière fatale du roman et labyrinthe des redans dans lesquels se fourvoie celui qui parle de lui-même, l'imaginaire est pris en charge par plusieurs masques., R. BARTHES, Roland Barthes, p. 123.

    Ajouté par webmaster

    Il semble que le héros est d'un seul métier, qui est celui de la guerre, et que le grand homme est de tous les métiers (...) Dans la guerre, la distinction entre le héros et le grand homme est délicate : toutes les vertus militaires font l'un et l'autre. Il semble néanmmoins que le premier soit jeune, entreprenant, d'une haute valeur, ferme dans les périls, intrépide; que l'autre excelle par un grand sens, par une vaste prévoyance, par une haute capacité, et par une longue expérience. Peut-être qu'ALEXANDRE n'était qu'un héros, et que CÉSAR était un grand homme., LA BRUYèRE, les Caractères, II, 30-31.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    Un personnage médiocre peut-il être un héros de roman ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo