NoCopy.net

Le personnage de SCAPIN

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< On a volé La Joconde ! PODCAST: "L'enfer, c'est les autres" SARTRE, ... >>
Partager

Le personnage de SCAPIN

Littérature

Aperçu du corrigé : Le personnage de SCAPIN



Format: Document en format FLASH protégé

Le personnage de SCAPIN
Zoom

A l'origine, Scapin est l'un des nombreux personnages de la commedia dell'arte italienne. C'était un théâtre dans lequel, les personnages étant définis une fois pour toutes dans leur tenue et leur comportement, les acteurs improvisaient librement sur un canevas assez simple. Scapin semble avoir eu pour ancêtre un autre personnage nommé Brighella. Celui-ci, vivant d'expédients et exerçant de petits métiers, survit grâce à sa ruse et à son absence de scrupules. Scapin, dont le nom vient de l'italien « scappare », « s'échapper », porte comme Brighella un habit blanc et vert. Comme lui, il vit de petites escroqueries et fait preuve, en toutes circonstances, d'une imagination et d'une audace sans faille.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le personnage de SCAPIN Corrigé de 1699 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le personnage de SCAPIN" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • camill (Hors-ligne), le 31/12/2010 à 31H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Emma Bovary n'avait pas les caractéristiques d'une héroïne : elle s'ennuyait, méprisait son mari, elle a pris deux amants (ce n'est pas exceptionnel comme destin) et pourtant, Flaubert en a fait un véritable mythe. Emma est devenue une héroïne au même titre qu'Ulysse, même si elle n'accomplit aucun exploit. C- Travail et talent du romancier • Talent de l'écrivain à décrire, ressentir. Finesse de certains écrivains à percer et à raconter les nuances de l'âme et des sentiments. Cf. Maupassant dans une de ses nouvelles (sous forme de lettres) raconte la nuit de noces d'une toute jeune femme : raconte qu'elle crie de terreur lorsque son mari s'est approché d'elle…Maupassant peint souvent avec finesse les sentiments de ses personnages. • Peinture de personnages qui ne sont pas héroïques mais ils ressemblent aux hommes ordinaires (ex : vulgarité du père Roland est dévoilée par ses paroles « zut », « cristi » et par sa naïveté). Cf.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Je cherche (...) un homme qui nous soit affidé, pour jouer un personnage dont j'ai besoin., MOLIèRE, les Fourberies de Scapin, I, 5.

    Ajouté par webmaster

    (...) vous vous êtes accordés, Scapin, vous, et mon fils, pour me fourber (...) - Ma foi! Monsieur, si Scapin vous fourbe, je m'en lave les mains (...), MOLIèRE, les Fourberies de Scapin, III, 5.

    Ajouté par webmaster

    -Scapin, allant après lui. Holà, Monsieur., MOLIèRE, les Fourberies de Scapin, II, 7.

    Ajouté par webmaster

    (...) il s'appelle Scapin; c'est un homme incomparable, et il mérite toutes les louanges qu'on peut donner., MOLIèRE, les Fourberies de Scapin, III, 3.

    Ajouté par webmaster

    Mon Dieu, Scapin, fais-nous un peu ce récit (...) du stratagème dont tu t'es avisé pour tirer de l'argent de ton vieillard avare., MOLIèRE, les Fourberies de Scapin, III, 1.

    Ajouté par webmaster

    Ah! Scapin, si tu pouvais trouver quelque invention, forger quelque machine, pour me tirer de la peine où je suis (...), MOLIèRE, les Fourberies de Scapin, I, 2.

    Ajouté par webmaster

    Il y avait en moi un personnage qui savait plus ou moins bien regarder, mais c'était un personnage intermittent, ne reprenant vie que quand se manifestait quelque essence générale, commune à plusieurs choses, qui faisait sa nourriture et sa joie., PROUST, le Temps retrouvé, t. III, p. 718.

    Ajouté par webmaster

    Ici encore l'art est supérieur à la nature, car, par ce choix, cette transformation et cette appropriation du style, le personnage imaginaire parle mieux et plus conformément à son caractère que le personnage réel., TAINE, Philosophie de l'art, t. II, V, 4, 2.

    Ajouté par webmaster

    Une fois sur le plateau, et en présence du public, le comédien doit se souvenir qu'il n'a pas seulement à démontrer un personnage, mais à être ce personnage, ou manifester qu'il l'est., L. JOUVET, l'Art du comédien, -in Encycl. franç. (DE MONZIE), 17-64-12.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le personnage de SCAPIN

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature