NoCopy.net

Peut-on appliquer à l'habitude le mot de Leibniz : « Le présent est chargé du passé et gros de l'avenir ? »

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comparer l'instinct et l'habitude Quel est le rôle de l'intelligence dans la fo ... >>
Partager

Peut-on appliquer à l'habitude le mot de Leibniz : « Le présent est chargé du passé et gros de l'avenir ? »

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on appliquer à l'habitude le mot de Leibniz : « Le présent est chargé du passé et gros de l'avenir ? »



Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on appliquer à l'habitude le mot de Leibniz : « Le présent est chargé du passé et gros de l'avenir ? »
Zoom

I. - Le mot de Leibniz qui exprime la continuité de la vie mentale s'applique admirablement à l'habitude. II. L'habitude conserve le passé : habitudes motrices, habitudes mentales. III. — L'habitude préforme l'avenir : nous avons une tendance à nous imiter nous-même, à réagir dans des circonstances analogues de la même manière qu'antérieurement. Nous sommes solidaires, plus ou moins prisonniers de notre passé. IV. — On voit par là combien il est important de surveiller les habitudes dès leur origine.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on appliquer à l'habitude le mot de Leibniz : « Le présent est chargé du passé et gros de l'avenir ? » Corrigé de 94 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on appliquer à l'habitude le mot de Leibniz : « Le présent est chargé du passé et gros de l'avenir ? »" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

On pourrait même dire qu'en conséquence de ces petites perceptions, le présent est gros de l'avenir et chargé du passé, que tout est conspirant, et que dans la moindre des substances, des yeux aussi perçants que ceux de Dieu pourraient lire toute la suite des choses de l'univers [...]. LEIBNIZ, Nouveaux Essais sur l'entendement humain, 1765 (posthume).

Ajouté par webmaster

« Comment donc ces deux temps, le passé et l'avenir, sont-ils, puisque le passé n'est plus et que l'avenir n'est pas encore? Quant au présent, s'il était toujours présent, s'il n'allait pas rejoindre le passé, il ne serait pas du temps, il serait l'éternité. » Saint Augustin, Les Confessions, vers 400.

Ajouté par webmaster

Le propre du temps est de s'écouler; le temps déjà écoulé est le passé, et nous appelons présent le temps où il s'écoule. Mais il ne peut être question ici d'un instant mathématique. Sans doute il y a un présent idéal, purement conçu, limite indivisible qui séparerait le passé de l'avenir. Mais le présent réel, concret, vécu, celui dont je parle quand je parle de ma perception présente, celui-là occupe nécessairement une durée., H. BERGSON, Matière et Mémoire, p. 152.

Ajouté par webmaster

(...) une analyse rigoureuse qui prétendrait débarrasser le présent de tout ce qui n'est pas lui, c'est-à-dire du passé et de l'avenir immédiat, ne trouverait plus en fait qu'un instant infinitésimal, c'est-à-dire (...) le terme idéal d'une division poussée à l'infini : un néant (...) Quelle est la signification première du Présent? Il est clair que ce qui existe au présent se distingue de toute autre existence par son caractère de -présence. Lors de l'appel nominal, le soldat ou l'élève répond «Présent!» au sens de -«adsum». Et -présent s'oppose à -absent aussi bien qu'à- passé. Ainsi le sens du -présent c'est la présence à (...) La présence à (...) est un rapport interne de l'être qui est présent avec les êtres auxquels il est présent., SARTRE, l'être et le Néant, p. 165.

Ajouté par webmaster

Nous ne percevons, pratiquement, que par le passé, le présent pur étant l'insaisissable progrès du passé rongeant l'avenir. [ ] Bergson, Henri

Ajouté par webmaster

Nous ne percevons, pratiquement, que par le passé, le présent pur étant l'insaisissable progrès du passé rongeant l'avenir. Bergson, Henri

Ajouté par webmaster

"Nous ne percevons, pratiquement, que le passé, le présent pur étant l'insaisissable progrès du passé rongeant l'avenir." Bergson, Matière et Mémoire, PUF, p.291.

Ajouté par webmaster

Le présent est gros de l'avenir (...), DIDEROT, Opinions des anciens philosophes.

Ajouté par webmaster

(...) cette structure de la Nuit -(chez Mallarmé) nous a déjà restitué un mouvement : son immobilité est faite de cet appel du passé à l'avenir, sourde scansion par laquelle ce qui a été affirme son identité avec ce qui sera par-delà le présent abîmé, l'abîme du présent., M. BLANCHOT, l'Espace littéraire, p. 142.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Peut-on appliquer à l'habitude le mot de Leibniz : « Le présent est chargé du passé et gros de l'avenir ? »

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo