NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le langage est-il un signe distinctif de l'hu ... Peut-on légitimement instituer une langue uni ... >>


Partager

Peut-il y avoir une pensée sans mots ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-il y avoir une pensée sans mots ?



Publié le : 26/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-il y avoir une pensée sans mots ?
Zoom

Bergson l'avait signalé: "Le mot aux contours bien arrêtés, le mot brutal qui emmagasine ce qu'il y a de commun et par conséquent d'impersonnel dans les impressions de l'humanité, écrase ou tout au moins recouvre les impressions délicates et fugitives de notre conscience individuelle... Celles-là seules de nos idées qui nous appartiennent le moins, sont adéquatement exprimables par des mots". Seule, selon Bergson, la musique serait capable, par-delà "ces joies et ces tristesses qui peuvent, à la rigueur, se traduire en paroles", de saisir "quelque chose qui n'a plus rien de commun avec la parole, certains rythmes de vie qui sont plus intérieurs à l'homme que ses sentiments les plus intérieurs, étant la loi vivante, variable avec chaque personne, de son exaltation, de sa dépression, de ses regrets et de ses espérances". La philosophie existentielle a insisté davantage encore sur le caractère "ineffable" de la communication: ainsi, pour Karl Jaspers, la communication reste toujours "le secret des deux êtres" qu'elle unit, puisqu'elle est affirmation existentielle, non conceptuelle, de l'unicité de ces deux êtres, et bien souvent, pour la nouer, "le silence, expression normale de l'inconditionné" vaut mieux que toute explication. Même dans notre vie intellectuelle, il s'en faut que tout soit exprimable par le langage. "On ne peut parler, dit Condillac, sans décomposer la pensée en ses divers éléments pour les exprimer tour à tour et la parole est le seul instrument qui permette cette analyse de la pensée." Il résulte de là que, tant que la pensée demeurez encore enveloppée ou syncrétique, tant qu'elle n'a pas encore explicité les rapports qui la constituent, elle est malhabile à s'exprimer: tels sont ces états sur lesquels avait insisté W. James, tels que "sentiments de rapports", "intention" de parler en tel ou tel sens, "attitudes mentales". Cette dernière remarque nous met en garde cependant contre la tendance, trop fréquente dans la philosophie contemporaine, à exalter cette pensée inverbale ou balbutiante. Car, parfois, la pensée qui ne parvient pas à exprimer, est fréquemment une pensée confuse.


I) Il peut y avoir une pensée sans mots.

a) L'idée déborde le mot.
b) Le concept ignore le réel.
c) Les sentiments sont non verbales.

II) Il ne peut y avoir une pensée sans mots.

a) Sans mots, il ne peut y avoir d'idées véritables.
b) La pensée se réalise dans le langage.
c) Le langage structure la pensée.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6561 mots (soit 9 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-il y avoir une pensée sans mots ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • mazalaza-240994 (Hors-ligne), le 17/06/2014 é 17H10.
  • Alex61470 (Hors-ligne), le 18/03/2010 é 18H09.
  • Mandy37921 (Hors-ligne), le 01/10/2009 é 01H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit