NoCopy.net

Peut-on changer le cours de l'histoire ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on changer de caractère ? Peut-on changer le monde ? >>
Partager

Peut-on changer le cours de l'histoire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on changer le cours de l'histoire ?



Publié le : 9/12/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Peut-on changer le cours de l'histoire 	?
Zoom
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.
  • changer : Modifier, transformer, rendre autre.
  • histoire : Le terme d'histoire désigne deux réalités différentes: 1) la science qui étudie le passé de l'humanité et qui relate et interprète les faits. 2) les événements, les actes, les faits du passé, cad la mémoire des hommes.

  • Introduction:

L'Histoire semble nous dépasser, nous l'apprenons à l'école, mais nous n'avons pas clairement conscience de notre place actuelle en elle.

D'une part, l'histoire que nous apprenons est toujours déformée en nous, l'historien ne peut pas se faire le miroir du monde, il doit sélectionner les faits exclure et déformer le cours réel des évènements. Nous modifions donc l'histoire à un niveau cognitif.

Mais l'Histoire avec un grand « H » n'est pas qu'une connaissance que nous pouvons avoir, c'est aussi le destin de l'humanité. Pouvons nous le modifier? Il nous semble trop éloigné de nous pour que nous puissions prétendre modifier son cours, il semble nous dépasser, pourtant, par nos actes nous y participons puisqu'il est l'ensemble des actes humains.

  • Problématique:

L'Histoire s'écoule et nous avons du mal à la raconter, nous la déformons en l'interprétant, mais avons nous une influence sur son cours réel?



C - On ne change jamais le cours de l'histoire en cherchant à en nier le caractère contraignant.IV - UNE DÉMARCHE POSSIBLEA - Le problème philosophique posé par l'histoire est de savoir si elle a un sens, une cohérence et une unité qui permettent d'en parler en évoquant l'idée d'un cours.En un sens, l'histoire pèse sur les vivants en ce qu'elle borne leur liberté. Elle est ainsi souvent ressentie comme un destin. Les changements qu'on y perçoit n'y sont que des sinuosités, des tournants qui infléchissent certes le cours des choses mais n'en changent guère le sens. Il n'est guère plus possible de changer le cours de l'histoire que de demander à un fleuve de remonter à sa source.B - Toutefois l'histoire n'est pas que le reflet d'un passé contraignant, elle est aussi le "lieu" d'exercice de la liberté humaine. Les hommes "font" chacun l'histoire en prenant des décisions qui engagent leur avenir et tracent de nouveaux contours pour leur passé.Cette liberté implique certes une capacité à s'insérer dans la réalité donnée, mais suppose bien plus encore le désir de la modifier, la volonté d'être autre chose qu'un simple maillon dans une chaîne invisible dont le sens lui échapperait à l'homme.Changer le cours de l'histoire c'est déjà prendre conscience de la richesse du présent et de l'avenir : le passé ne s'impose pas à l'homme sans qu'il ait, en quelque manière, prise sur lui.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Peut-on changer le cours de l'histoire 	? Corrigé de 1781 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on changer le cours de l'histoire ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • Fancemarie (Hors-ligne), le 31/05/2013 à 31H09.
  • sakura10 (Hors-ligne), le 29/01/2012 à 29H14.
  • anneso2504 (Hors-ligne), le 21/01/2012 à 21H15.
  • draelnor (Hors-ligne), le 13/10/2011 à 13H15.
  • Gunners953 (Hors-ligne), le 11/10/2011 à 11H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    2. La science historique se heurte toujours à une ignorance: on ne connaît pas la totalité des évènements depuis le début du temps. L'Histoire ne lui est donc pas transparente, elle passe par le prisme d'une subjectivité qui déforme, modifie le cours réel de l'Histoire, elle est pour une part fictive. 3. En tant que nous interprétons les évènements à travers notre conscience, nous modifions toujours le cours de l'histoire. Mais il s'agit d'une modification fictive. En ce sens, on peut modifier le cours de l'histoire à l'infini en interprétant les faits d'une autre façon, mais le projet d'objectivité scientifique nous invite au contraire à le modifier le mois possible. II: L'Histoire passe par nous 1. I l n'y a d'histoire que pour une conscience, l'histoire est le moyen par lequel l'homme interprète ses actes, que ce soit au niveau individuel ou collectif. Ce qui compte donc dans l'Histoire, ce sont les actes humains.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    S'il est quelquefois possible à l'homme de changer brusquement ses institutions politiques, il ne peut changer ses lois et son droit privé qu'avec lenteur et par degrés., FUSTEL DE COULANGES, la Cité antique, p. 366.

    Ajouté par webmaster

    Pour changer un esprit, il faudrait changer l'organisation intérieure; pour changer un caractère, il faudrait changer le tempérament dont il dépend., ROUSSEAU, Julie ou la Nouvelle Héloïse.

    Ajouté par webmaster

    Peut-être l'acte d'écrire n'est-il qu'un coït? Une union hiérogamique? Tenir ensemble passé et futur, lieu du symbole? Peut-être l'histoire de l'écriture ne peut-elle pas être séparée de l'histoire de la sexualité, mais qu'est-ce qui ne l'est pas?, J. GILLIBERT, la Création littéraire, -in la Nef, n° 31, p. 94 (1967).

    Ajouté par webmaster

    (...) on peut reprocher à l'histoire selon Ranke d'être, dans la ligne de Thucydide et de Polybe - disons mieux de Machiavel et de Guichardin (...) -, une histoire trop exclusivement politique et, comme on dit aujourd'hui, événementielle, un récit., H.-I. MARROU, Qu'est-ce que l'histoire?, -in l'Histoire et ses méthodes, Encycl. Pl., p. 30.

    Ajouté par webmaster

    Le programme des cours, qu'il lut sur l'affiche, lui fit un effet d'étourdissement; cours d'anatomie, cours de pathologie, cours de physiologie, cours de pharmacie (...), FLAUBERT, MËmËe Bovary, I, I.

    Ajouté par webmaster

    Mon Dieu, donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d'accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux. [ ] Marc Aurèle

    Ajouté par webmaster

    Mon Dieu, donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d'accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux. Marc Aurèle

    Ajouté par webmaster

    La géographie m'a toujours tenté. L'histoire ne peut s'en passer. Je voudrais faire une géographie à la fois physique et politique (...) On y ferait le matérialisme de l'histoire (...) on insisterait sur les circonstances physiologiques, physiques, botaniques, zoologiques, minéralogiques, qui peuvent expliquer l'histoire., MICHELET, Journal de mes idées, -in Émile HENRIOT, les Romantiques, p. 385.

    Ajouté par webmaster

    L'ambivalence de l'histoire peut être constatée dans le développement de l'Empire romain., Jacques MARITAIN, Pour une philosophie de l'histoire, p. 67.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-on changer le cours de l'histoire ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo