LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< « Tu dois, donc tu peux. » (Kant.) l'obligation morale peut-elle se concilier av ... >>


Partager

Peut-on concevoir la liberté sans l'existence d'une loi morale?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on concevoir la liberté sans l'existence d'une loi morale?



Publié le : 20/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on concevoir la liberté sans l'existence d'une loi morale?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Peut-on concevoir la liberté sans l'existence d'une loi morale?




Question inverse de la précédente. Celle-ci demandait si la loi morale implique la liberté. Ici on demande si, de son côté, la liberté n'impliquerait pas la loi morale. Pour bien comprendre la question il n'y a qu'à étudier attentivement les deux hypothèses qu'elle propose : 1° je suis libre, c'est-à-dire que j'ai le pouvoir, entre plusieurs résolutions, de choisir celle qui me plaît, et, une autre fois, dans les mêmes circonstances, d'en choisir une autre. Cela étant, je ne trouve en moi aucun commandement, aucune obligation, aucune idée d'un devoir; la distinction entre actes bons et mauvais n'existe pas; tout est indifférent; 2° je suis libre encore, mais ma liberté est réglée dans son exercice par un impératif qui m'ordonne, au nom de la raison, de faire tels actes, de m'abstenir de tels autres. (Des exemples sont indispensables, dans les deux cas.) Il est facile de montrer que la première conception présente de la liberté une idée fausse : celle d'une détermination absolument ambiguë, indépendante des motifs, irrationnelle, bref la liberté d'indifférence, c'est-à-dire le déterminisme le plus rigoureux; Que la seconde hypothèse, au contraire, nous donne de la liberté une notion juste, celle de la détermination rationnelle, réfléchie, consciente. Qu'au surplus l'action de l'obligation sur la volonté n'est ni contraignante, ni fatale, puisqu'elle est réfléchie, puisque enfin, dans la pratique, on peut, s'en affranchir, agir dans un autre sens; que la liberté demeure ainsi entière. L'indépendance désigne la liberté « sans entrave » et la valorisation de l'absence de contraintes dans la conduite ou le choix. L'autonomie désigne le fait que le sujet se régisse ou se détermine par ses propres lois.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2189 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on concevoir la liberté sans l'existence d'une loi morale?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • moho (Hors-ligne), le 12/05/2012 é 12H18.
  • leaou75 (Hors-ligne), le 15/11/2011 é 15H16.
  • duncan33 (Hors-ligne), le 30/01/2011 é 30H14.
  • laurie45623 (Hors-ligne), le 15/11/2009 é 15H13.
  • Charlotte37003 (Hors-ligne), le 10/10/2009 é 10H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit