LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'interprétation est-elle un mode spécifique ... Comment penser le lien entre la matière et l' ... >>


Partager

Que peut-on connaître du vivant ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Que peut-on connaître du vivant ?



Publié le : 15/10/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Que peut-on connaître du vivant ?
Zoom

Le vivant se dit de ce qui naît et meurt, et sa connaissance n'est pas celle de la vie mais celle des lois d'un être vivant. Il n'y a pas de connaissance de la vie - la vie est une notion vague -, mais une connaissance possible des lois du vivant. Cependant, le vivant n'est pas un objet comme un autre : il ne suffit pas de connaître les lois immuables qui le régissent, mais de le concevoir à partir du sens qui ordonne sa vie.



D.N. Par suite, les caractères acquis ne peuvent pas être transmis.2) La génétique moléculaire a confirmé l'idée de variation individuelle aléatoire et indépendante du milieu. En effet, le message génétique se transmet en général sans altération mais il existe néanmoins des "erreurs" de transmission ou plus exactement des erreurs de réplication de l'A.D.N. en A.R.N.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6633 mots (soit 10 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Que peut-on connaître du vivant ? " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Les mathématique et la logique, sont des sciences pures ; elles sont pures, parce qu'elles sont des constructions de l'esprit humain : elles n'ont pas recours à l'expérimentation, et ne traitent pas d'objets sensibles.
 Aussi la logique, puis les mathématiques, ont-ils longtemps valu comme modèles pour la connaissance : selon Kant, les vérités des mathématiques ne faisant aucune référence au sensible, elles sont entièrement a priori et donc nécessairement vraies. Alors que les sciences de la nature procèdent toujours par réfutations successives de théories jusque-là admises, ce n'est pas le cas des mathématiques : les géométries non-euclidiennes, par exemple, ne rendent pas fausse la géométrie plane, mais proposent d'autres systèmes d'axiomes.

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit