LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La mémoire suffit-elle à l'historien ? Les paroles engagent-elles tout autant que le ... >>


Partager

Peut-on considérer l'histoire tout à la fois comme un savoir indispensable et comme une science impossible ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on considérer l'histoire tout à la fois comme un savoir indispensable et comme une science impossible ?



Publié le : 11/9/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on considérer l'histoire tout à la fois comme un savoir indispensable et comme une science impossible ?
Zoom
  • Peut-on ? : est-il possible ? avons-nous la possibilité ? pouvons-nous ?
  • Considérer : voir ; estimer ; juger ; concevoir ; tenir pour.
  • Histoire : la connaissance du passé humain ; le récit de ce que les hommes ont fait ; le discours portant notre passé ; l'ensemble des actes passés de l'humanité.
  • Tout à la fois : en même temps ; simultanément ; et.
  • Savoir : connaissance ; culture ; bagage ; acquis ; patrimoine culturel.
  • Indispensable : ce dont on ne peut se passer ; nécessaire ; fondamental ; essentiel ; primordial.
  • Science : connaissance objective ; savoir faisant l'objet d'une démonstration ; connaissance pouvant atteindre l'exactitude ; théorie pouvant être universellement acceptée ; connaissance systématique. Impossible : irréalisable ; infaisable ; vain.


Si l'histoire fait partie des "sciences humaines" et si l'on reconnaît facilement que les historiens détiennent un savoir rigoureux, il faut cependant reconnaître que cette discipline n'est pas devenue une science comme la physique. Cela ne remet-il pas en cause son sérieux, cad sa scientificité même ? Ou ne doit-on pas maintenir au contraire que l'histoire peut être tout à la fois un savoir indispensable et une science impossible ?Nous verrons dans un premier temps quels sont les obstacles que l'histoire rencontre dans sa tentative de passage du savoir à la science; nous nous demanderons alors si l'impossibilité de la science ne remet pas en cause le savoir, pour mieux souligner que c'est cette impossibilité elle-même qui rend indispensable le savoir historique en tant que tel.

  • CITATIONS:

286 « Au sens strict des termes, l'histoire ne répond pas à la définition de la science; elle ne consiste pas en démonstrations abstraites comme les mathématiques ; elle n'est pas vérifiable par l'expérimentation comme les sciences de la nature; enfin, elle n'aboutit pas à des lois qui permettent la prévision. « Léon E. Halkin, Éléments de critique historique, 1974.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3139 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on considérer l'histoire tout à la fois comme un savoir indispensable et comme une science impossible ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • kidibou-251946 (Hors-ligne), le 10/01/2015 é 10H20.
  • ameliejeannetms (Hors-ligne), le 23/03/2012 é 23H16.
  • kirikou12 (Hors-ligne), le 17/03/2012 é 17H15.
  • Malika67039 (Hors-ligne), le 04/05/2010 é 04H18.
  • Thomas37355 (Hors-ligne), le 02/05/2010 é 02H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Le mot histoire a plusieurs sens en étroite relation puisque l'histoire est le cours des événements et la connaissance de ces mêmes événements ou le récit d'événements dits non historiques car fictifs. Le sens "de base" est : ce qui se passe. S'ajoute le récit de ce qui se passe. Si ce qui se passe est fictif, on nous raconte des histoires, s'il ne l'est pas, on accède à la connaissance du passé, on fait de l'histoire. Attention, dans certains sujets, plusieurs sens sont à envisager. L'histoire comme récit véridique des événements (distinct du mythe) naît en Grèce au V ième av. JC avec Hérodote et Thucydide. Au XIX ième, l'histoire essaie de calquer ses méthodes sur celles des sciences exactes et se constitue en science humaine. Sa prétention à la scientificité est elle légitime ?

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    « Au sens strict des termes, l'histoire ne répond pas à la définition de la science; elle ne consiste pas en démonstrations abstraites comme les mathématiques ; elle n'est pas vérifiable par l'expérimentation comme les sciences de la nature; enfin, elle n'aboutit pas à des lois qui permettent la prévision. » Léon E. Halkin, Éléments de critique historique, 1974.

    « La frontière qui sépare l'histoire et la science n'est pas celle du contingent et du nécessaire, mais celle du tout et du nécessaire. » Paul Veyne, «L'histoire conceptualisante», in Faire de l'histoire, 1974.

    « J'entends par histoire une recherche scientifiquement conduite, disons à la rigueur une science, mais complexe : il n'y a pas une histoire, un métier d'historien, mais des métiers, des histoires, une somme de curiosités, de points de vue, de possibilités... » Braudel, Écrits sur l'histoire, 1969.

     

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit