LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< SUFFIT-IL DE LA LOI POUR QUE LA RAISON L'EMPO ... L'ORGANISME VIVANT PEUT-IL ÊTRE COMPARÉ À UNE ... >>


Partager

PEUT-ON CONSIDÉRER LA NON-VIOLENCE COMME UNE VIOLENCE ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : PEUT-ON CONSIDÉRER LA NON-VIOLENCE COMME UNE VIOLENCE ?



Publié le : 16/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

PEUT-ON CONSIDÉRER LA NON-VIOLENCE COMME UNE VIOLENCE ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
PEUT-ON CONSIDÉRER LA NON-VIOLENCE COMME UNE VIOLENCE ?




Ainsi, la non violence défend des valeurs humaines d'amour et de respect. Elle ne veut pas justifier des pratiques violentes jugées indignes de l'homme.   2- Cependant, la non-violence est aussi un moyen de lutte et de réaction a) Le prince de Machiavel veut agir bien. Les fins qu'il poursuit sont bonnes ; c'est au niveau des procédés et des moyens qu'il justifie le mal et la violence. Le moraliste objectera que l'immoralité des moyens rejaillit nécessairement sur la fin poursuivie elle-même. Faire la guerre contre les fauteurs de guerre, c'est se ranger, qu'on le veuille ou non, dans le camp des guerriers. Exercer la violence contre les violents, même pour mettre fin à leurs abus, c'est certes les imiter, mais c'est surtout généraliser le règne de la violence.La violence, même quand elle est au service de la justice, est en quelque sorte l'aveu d'une défaite, puisqu'aucun autre moyen n'a été trouvé pour défendre une cause légitime. La véritable force est celle qui, sans violence, par le seul rayonnement de ses convictions, ferait triompher, partout et avec l'assentiment de tous, le règne du droit. Vladimir Jankélévitch (1903-1985) écrit dans Le pur et l'Impur (1960) : « Il ne serait pas exagéré de définir la violence : une force faible.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3122 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "PEUT-ON CONSIDÉRER LA NON-VIOLENCE COMME UNE VIOLENCE ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit