LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on considérer que l'histoire est ration ... Peut-on construire toutes les sciences sur l ... >>


Partager

Peut-on considérer selon vous que les techniques s'organisent et se développent à la manière d'êtres vivants ?

Philosophie


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " Peut-on considérer selon vous que les techniques s'organisent et se développent à la manière d'êtres vivants ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

à peine peut-on entrevoir de nos jours une voie de rapprochement entre une pensée inspirée par les techniques relatives aux êtres vivants et la pensée artificialiste, constructrice d'automates., Gilbert SIMONDON, Du mode d'existence des objets techniques, p. 87.

Ajouté par webmaster

Le schème hylémorphique ne décrit pas seulement la genèse des êtres vivants; peut-être même ne la décrit-il pas essentiellement., Gilbert SIMONDON, Du mode d'existence des objets techniques, p. 171.

Ajouté par webmaster

Un fonds d'eau est habité par un ensemble d'êtres vivants, végétaux et animaux, entre lesquels, suivant les conditions d'habitat caractérisant le milieu, le biotope, et suivant les vicissitudes de la concurrence vitale, s'établit un certain équilibre; ce groupement d'êtres vivants est une biocénose., Ph. GUINIER, cité par Paul VIVIER, la Pisciculture, p. 12.

Ajouté par webmaster

D'autres atomes ont une vie extrêmement brève, allant de quelques jours pour l'émanation du radium, à une fraction quasi infinitésimale de seconde pour le thorium C' (...) Cependant, ce qu'on appelle, par extension, durée de vie dans le monde minéral, qu'il s'agisse d'atomes ou de groupements d'atomes, se différencie par quelques caractères essentiels de la durée de vie des êtres organisés (...) Une telle loi ne s'appliquerait pas à des êtres vivants (...) Plus heureux que les êtres vivants, les atomes (...) meurent sans connaître le vieillissement., A. BOUTARIC, la Physique de la vie, p. 12.

Ajouté par webmaster

(...) chez les êtres vivants aussi bien que dans les corps bruts les conditions d'existence de tout phénomène sont déterminées d'une manière absolue., Cl. BERNARD, Introd. à l'étude de la médecine expérimentale, II, I, 5.

Ajouté par webmaster

(...) tous les êtres vivants, sans exception, sont constitués des mêmes deux classes principales de macromolécules : protéines et acides nucléiques. De plus ces macromolécules sont formées, chez tous les êtres vivants, par l'assemblage des mêmes radicaux, en nombre fini (...), Jacques MONOD, le Hasard et la Nécessité, p. 137.

Ajouté par webmaster

(...) les protéines dites «fibreuses» sont des molécules très allongées qui jouent chez les êtres vivants un rôle principalement mécanique, à la manière du gréement d'un navire à voiles., Jacques MONOD, le Hasard et la Nécessité, p. 70.

Ajouté par webmaster

La catégorie grammaticale du genre s'entend de l'ensemble des phénomènes par lesquels se manifeste dans le langage un concept ontologique primitif qui est la division, en plusieurs classes, de la masse des noms représentant les divers êtres. On distingue : dans telle langue, un genre animé, et un genre inanimé, parce qu'à l'origine, les êtres ont été classés par tel groupe humain en vivants et en non-vivants; dans telle autre langue, un genre andrique et un genre métandrique, parce que tel groupe a réparti primitivement les êtres en deux classes dont l'une comprend les hommes, tandis que l'autre se composait des femmes, des animaux des deux sexes et des choses proprement dites; dans une troisième langue, un genre masculin, un genre féminin et un genre neutre, parce que les ancêtres ont partagé les êtres en trois classes : les êtres mâles, les êtres femelles, les êtres sans sexe., L. ADAM, le Genre dans les diverses langues (1883).

Ajouté par webmaster

Il n'existe pas dans les êtres vivants de membranes qui soient rigoureusement semi-perméables, c'est-à-dire qui arrêtent tous les corps dissous. Ainsi le protoplasma des globules rouges du sang, imperméable aux sels de sodium est perméable à l'urée (...) D'une manière générale on peut penser que les parois de toute cellule sont imperméables pour les substances nécessaires à la vie de la cellule et perméables pour celles qu'elle doit éliminer., A. BOUTARIC, Physique de la vie, p. 75.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo