LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il juger les hommes sur leurs possibilit ... La valeur morale d'une action se mesure-t-ell ... >>


Partager

Peut-on constituer une morale indépendante, pour ses principes et pour ses fins, de toute croyance et de tout postulat métaphysique

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on constituer une morale indépendante, pour ses principes et pour ses fins, de toute croyance et de tout postulat métaphysique



Publié le : 25/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on constituer une morale indépendante, pour ses principes et pour ses fins, de toute croyance et de tout postulat métaphysique
Zoom

Toute morale est donc normative : par définition, elle indique ce qui doit être, comment il faut agir. Mais tout ensemble de règles de conduite n'est pas une morale constituée. Pour qu'une morale puisse être considérée comme constituée, ses éléments doivent former un tout cohérent dont les diverses parties se tiennent ensemble (cum stant) et qui repose sur une base solide. Pour cela elle doit répondre, dans ses détails et dans son ensemble, à tous les « pourquoi « qui peuvent être posés. Mais « pourquoi « a deux significations principales, correspondant aux deux grands principes directeurs de la connaissance rationnelle : « à cause de quoi « ? et « en vue de quoi « ? En répondant à la première de ces questions, le moraliste détermine les principes de la morale; en répondant à la seconde, il fixe ses fins. Il faut entendre ici par « principes « les données premières posées à la base du système dont elles justifient toutes les propositions sans avoir! besoin elles-mêmes d'être justifiées. Comme principes de la morale, voici les principaux qui ont été proposés : 1° la nature libre et raisonnable de l'homme, qui entraîne une dignité dont la sauvegarde mérite les plus grands sacrifices; 2° la société, être moral immense qui vaut bien le dévouement des pauvres individus que nous sommes; 3° enfin, Dieu, conçu soit comme le souverain maître de toutes choses, ayant le droit d'imposer ses volontés, soit comme la Raison souveraine, norme absolue de toutes les raisons et de toute activité raisonnable. En parlant des fins de la morale, on veut désigner le but auquel doit viser l'agent moral.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1636 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on constituer une morale indépendante, pour ses principes et pour ses fins, de toute croyance et de tout postulat métaphysique " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

  • Postulat : principe ou hypothèse arbitraire dont on pose la vérité provisoirement pour pouvoir en commencer l'etude critique.

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit