NoCopy.net

Peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< En quel sens la société dénature-t-elle l'hom ... Suis-je l'esclave de mon inconscient ? >>
Partager

Peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé ?



Publié le : 20/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé


Il s'agit d'éclairer le sens que l'on peut donner à la double détermination de l'homme : non seulement comme être mais encore comme être inachevé. Comment entendre « homme » lorsque nous évoquons justement son être ? Parler d'être, c'est s'engager dans une ontologie de l'homme. Ce n'est donc pas étudier l'homme sous l'oeil de l'ethnographe, du biologiste ou de l'anthropologue. Plus précisément, ce n'est pas étudier l'homme en tant qu'inscrit dans une société, en tant qu'organisme vivant ou en tant que genre, mais c'est dire ce qu'il est en son être. Cet être, il va falloir évalué dans quelle mesure il peut être dit inachevé. Ce terme comporte deux dimensions : premièrement, ce qui est achevé ou inachevé est toujours un résultat, un produit, une création. Cela suppose donc quelque chose d'autre qui justement le produit, qui le crée. La question du créateur peut nous orienter vers une problématique théologique. Deuxièmement, l'inachèvement suppose quelque chose comme une imperfection au regard de quelque chose de plus parfait. Deux voies s'ouvrent alors : ou bien ce qui est inachevé est en cours d'achèvement et alors se pose la question de savoir quel est le moteur de cet achèvement, quelle est l'échelle sur laquelle l'achèvement est pensé. Ou bien ce qui est inachevé demeure inachevable, non pas au sens où, par exemple, nous manquerions de matériau pour achever la construction de la maison, mais au sens où il est intrinsèquement impossible d'achever l'édifice. Problématisation : Le premier problème qui se pose consiste à déterminer une manière adéquate de penser l'inachèvement de l'être de l'homme. Comment comprendre qu'il est à la fois un être mais qu'il demeure en même temps inachevé ? N'est-il pas dès qu'on le dit inachevé un demi-être ou un quasi-être ?

Autrement dit :

I - Est-il possible de penser l'homme autrement qu'achevé ?

II - Est-ce alors bien l'être qui est dit inachevé ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé ? Corrigé de 6 pages directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Corrigé consulté par :
  • petitchatdegoutiere- (Hors-ligne), le 29/04/2014 à 29H21.
  • mathilda-213961 (Hors-ligne), le 06/10/2013 à 06H17.
  • julietclaire (Hors-ligne), le 07/12/2012 à 07H01.
  • henri45 (Hors-ligne), le 18/11/2012 à 18H11.
  • kiki023-181263 (Hors-ligne), le 21/10/2012 à 21H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Deuxièmement, ces prédicats doivent tous être des prédicats réels. Leibniz illustre son propos : si un individu particulier, par exemple Jules César, se définit en son être par sa notion complète, cela signifie que l'être de Jules César contient, d'après la définition de la notion complète, tout ce qui lui est arrivé et lui arrivera, comme le fait d'avoir franchit le Rubicon, d'être empereur de Rome, etc. Ce qui différencie l'être de l'homme de celui de Dieu, c'est que Dieu est capable d'embrasser instantanément l'ensemble de ces prédicats, tandis que l'homme ne le peut pas. Aussi l'être de l'homme ne peut lui apparaître à l'homme que de manière partielle, c'est-à-dire, pour reprendre le fil de notre investigation, de manière inachevée, puisque qu'aucun homme n'est capable de prédire ce qui lui arrivera, alors que Dieu le lit dans notre notion complète.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Probablement qu'il y a dans toi quelque chose du sauvage Peut-être confusément crains-tu d'être réduit au servage., ARAGON, le Roman inachevé, Le mot «vie».

    Ajouté par webmaster

    L'eschatologie ne consiste pas à dire : voilà où l'on va aboutir, mais à dire : demain peut être différent, c'est-à-dire : tout ne peut pas être réduit à ce qui existe aujourd'hui., Roger GARAUDY, Parole d'homme, p. 235.

    Ajouté par webmaster

    Pour peu qu'on ait réfléchi sur l'origine de nos connaissances, il est aisé de s'apercevoir que nous ne pouvons en acquérir que par la voie de la comparaison; ce qui est absolument incomparable est entièrement incompréhensible; Dieu est le seul exemple que nous puissions donner ici, il ne peut être compris parce qu'il ne peut être comparé (...), BUFFON, Hist. nat. de l'homme, Nature de l'homme.

    Ajouté par webmaster

    Il est de bonne compagnie; c'est-à-dire qu'il se soucie toujours des autres. Il n'attache peut-être pas grand prix à ce qu'il ne peut pas leur montrer. Du reste je le soupçonne de n'exister pas beaucoup, en retrait de ce qu'il nous montre. Il est tout en conversation, en rapports., GIDE, Journal, 9 avr. 1906.

    Ajouté par webmaster

    On peut être «fâcheux» par nature ou par accident. Il y a d'abord l'homme qui se colle à vous, toujours, nécessairement, l'homme ennuyeux parce qu'il est ennuyeux (...) Mais il y a aussi des fâcheux qui ne le sont que par hasard et parce que vous n'êtes pas d'humeur à les écouter. La plupart des «fâcheux» de Molière n'ennuient Éraste que parce qu'ils tombent mal et qu'il attend Orphise. à ce compte, tout le monde peut être «fâcheux» à un moment donné, Éraste comme les autres., Jules LEMAITRE, Impressions de théâtre, 3Ëe série, p. 84.

    Ajouté par webmaster

    Rien ne peut être plus conforme à la nature d'une chose que les individus de la même espèce, et conséquemment rien ne peut être plus utile à l'homme pour conserver son être et jouir de la vie raisonnable que l'homme lui-même quand la raison le conduit. [ Ethique ] Spinoza, Baruch

    Ajouté par webmaster

    Rien ne peut être plus conforme à la nature d'une chose que les individus de la même espèce, et conséquemment rien ne peut être plus utile à l'homme pour conserver son être et jouir de la vie raisonnable que l'homme lui-même quand la raison le conduit. Ethique Spinoza, Baruch

    Ajouté par webmaster

    Je demeurais un adolescent à travers ces troubles, c'est-à-dire un être encore incertain, inachevé, en qui s'ébauchaient les linéaments de son âme à venir., Paul BOURGET, le Disciple, IV, II.

    Ajouté par webmaster

    Car dans les nombres, de ce qu'ils peuvent toujours être augmentés, il s'ensuit absolument qu'ils peuvent toujours être diminués (...) Et dans l'espace le même rapport se voit entre ces deux infinis contraires; c'est-à-dire que, de ce qu'un espace peut être infiniment prolongé, il s'ensuit qu'il peut être infiniment diminué (...), PASCAL, Opuscules, III, XV, De l'esprit géométrique.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo