NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quel est le rôle de la pensée dans l'acte de ... La perception est-elle présentation directe d ... >>


Partager

Peut-on dire que le perçu est à l'image de la réalité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on dire que le perçu est à l'image de la réalité ?



Publié le : 25/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Peut-on dire que le perçu est à l'image de la réalité ?
Zoom

La perception est toujours subjective. En effet, par exemple, un aliment paraît bon ou mauvais selon les goûts de chacun. D'une façon générale, le monde ne peut être connu en lui-même, mais selon le point de vue de celui qui perçoit. TOUTEFOIS, un bâton plongé dans l'eau me paraît tordu. Mais lorsque je le saisis, je constate qu'il ne l'est pas. C'est ainsi que l'action me permet d'interpréter judicieusement mes expérience perceptives.



Analyse du sujet -          La perception est notre rencontre avec les objets qui nous entourent : c'est donc à la fois l'évidence de leur présence et une somme de renseignements sur eux. Le monde est là, quoi que je puisse en penser. Nous disons alors que nous voyons, nous entendons, touchons telle et telle chose. Le mot percevoir convient quel que soit le moyen sensoriel par lequel se fait cette rencontre. -          Il arrive qu'en étudiant la perception l'on s'en tienne à la vue ; il faut se garder d'oublier les autres sens qui accompagnent, complètement et parfois suppléent la vue. Les différents sens sont coordonnés. Platon rappelait que les sens ne sont pas comparables à autant de guetteurs distincts logés en nous comme les guerriers dans le cheval de bois de la légende. -          A partir de ce tout originaire qu'est la perception, l'attention peut s'orienter de plusieurs façons. Elle peut privilégier l'objet, sa vérité objective, c'est-à-dire ceux de ses aspects qui sont susceptibles de donner lieu à des représentations concordantes chez tous les observateurs. Elle peut, au contraire, opérer un retour réflexif sur le sujet, sur les événements qui se produisent en lui, conscients ou susceptibles d'affleurer à la conscience, bref sur la subjectivité. -          Dans le premier cas, c'est-à-dire selon la voie de l'objectivité, la perception est confrontée à la science. Est-elle un premier pas vers elle ou une impasse dont il faut sortir violemment ? Parce qu'au fond, se demander si la perception peut être objective, c'est se demander si elle peut être l'une des sources sur laquelle la science puisse se reposer, voire la source même de toute possibilité de connaître. -          En effet, l'objectivité peut être définie de la manière suivante : l'objectif s'applique à la réalité de l'idée, en tant que celle-ci a une valeur ou un contenu représentatif. Opposé à la subjectivité, est objectif ce qui caractérise l'objet en général, c'est-à-dire ce qui existe à l'extérieur du sujet, distinct de lui, mais en corrélation avec lui. On qualifie d'objectif une connaissance qui, dans sa démarche et ses résultats, répond aux exigences et corresponde aux critères de l'objectivité considérée comme la qualité la plus fondamentale de la connaissance scientifique. -          Ainsi, comprenons qu'à travers la question de l'objectivité de la perception, c'est la question de sa valeur, de sa prétention cognitive, voire scientifique qui est ici mise à la question. En tant que mode de relation originaire de l'homme au monde, la perception n'est-elle pas toujours subjective, c'est-à-dire relative au sujet qui perçoit ? -          L'enjeu de la question réside sur le fait de savoir nous pouvons avoir une connaissance au travers de la perception, et la nature de cette connaissance. La perception, en tant qu'elle se place comme intermédiaire entre moi et la chose, apparaît comme un moment crucial de la connaissance, celui qui garantit l'accès à la chose extérieure. Problématique             Peut-on légitimement intégrer la perception comme le moment objectif de l'acte de connaître, moment qui nous enracine dans la réalité ? La perception, en tant qu'elle affecte chaque individu particulier, n'est-elle pas subjective, ou en tout cas faillible et ainsi source d'erreur ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2480 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on dire que le perçu est à l'image de la réalité ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Corrigé consulté par :
  • m64232 (Hors-ligne), le 12/04/2010 é 12H19.
  • Benjamin36166 (Hors-ligne), le 16/09/2009 é 16H15.
  • alexia3465 (Hors-ligne), le 13/10/2008 é 13H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit