LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'inutile peut-il avoir une valeur ? Y a-t-il un destin ? >>


Partager

Peut-on dire que ce qui est vrai est ce qui réussit ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on dire que ce qui est vrai est ce qui réussit ?



Publié le : 23/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on dire que ce qui est vrai est ce qui réussit ?
Zoom

Pour le pragmatisme, est vrai ce qui réussit, a des effets positifs. Ainsi, on pourra dire qu'une illusion est vrai parce qu'elle est utile. Cette approche est opposée au dogmatisme. Mais, ce qui est vrai n'est pas ce qui réussit. Les conséquences d'une telle vision sont dangereuses. Le vrai n'est pas l'utile mais ce qui correspond à la réalité.



Le vrai fait problème depuis les débuts de la philosophie : il s'agit non seulement de le découvrir, mais, plus radicalement, de le définir, de savoir en quoi il consiste. Peut-on dire que le vrai est ce qui réussit? En apparence, cette formule aurait au moins l'avantage d'une certaine simplicité, d'un côté «réaliste« ou « terre à terre«.
 Puisque le désir de vérité est interne à l'exigence de connaissance humaine, et puisque cette dernière concerne en particulier le monde extérieur, la «réussite« apparaît d'abord comme un critère adapté au monde, puisqu'il implique la possibilité d'une vérification par la pratique, par les faits, de toute proposition ou élément de savoir. Cette référence au réel«, à l'empirique, coupe court aux difficultés classiques des définitions métaphysiques du vrai.
 Toutefois, on peut aussitôt faire deux remarques:

  • 1) La définition proposée exige une définition antérieure de la « réussite «. Si l'on conçoit celle-ci comme venant simplement sanctionner toute tentative d'application d'un savoir au réel, on se heurte à un argument sceptique : il se peut que l'application de ce que je crois vrai produise le résultat prévu, mais rien ne peut me garantir que ce résultat n'est pas en fait produit par une autre causalité qui reste secrète;
  • 2) si l'on admet par hypothèse qu'est vrai ce qui réussit, on constate que la réciproque n'est pas soutenable: une action peut être efficace sans impliquer la connaissance de la vérité. On est de ce point de vue obligé d'affirmer un écart de nature entre le comportement empirique et le savoir théorique.

 


  • I) Le vrai est ce qui réussit.

a) Dieu existe parce qu'il est utile.
b) Le pragmatisme est une ouverture d'esprit.
c) La vérité est relative.

  • II) Le vrai n'est pas ce qui réussit.

a) Les thèses du pragmatisme sont dangereuses.
b) Juger le vrai par l'efficacité est absurde.
c) La vérité-correspondance.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2787 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on dire que ce qui est vrai est ce qui réussit ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Polo41190 (Hors-ligne), le 04/04/2010 é 04H10.
  • Romuald54144 (Hors-ligne), le 17/01/2010 é 17H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit