NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Y a-t-il des droits sans devoirs ? Peut-on ne pas savoir ce que l'on fait ? >>


Partager

Peut-on se donner pour règle morale de suivre la nature ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on se donner pour règle morale de suivre la nature ?



Publié le : 15/4/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on se donner pour règle morale de suivre la nature ?
Zoom

La raison humaine, limitée, ne eput pas prétendre rivaliser avec la nature. C'est pourquoi l'atitude la plus sage est de se conformer aux lois et enseignements de la nature. Elle seule peut guider notre conduite. TOUTEFOIS, l'homme n'est pas un être naturel, il s'inscrit dans la culture. De plus, la morale naturelle est celle-ci: les gros poissons mangent les petits ! L'homme doit donc s'éloigner de cette nature amorale voire immorale.



• Le terme nature peut être pris en des acceptions différentes :


1. Certains parlent de nature « en l'homme « en tant qu'être psycho-organique : (« tendances «, « besoins «, « instincts «). Sens purement « naturaliste «.
2. On a également considéré que la « nature de l'homme « intégral (l'homme com-pris dans la totalité de ses facultés) inclut la conscience morale et la raison capables de concevoir un idéal de valeurs.
3. On peut enfin comprendre par nature le monde extérieur à l'homme.
4. On peut enfin comprendre par ce mot Yensemble de tout ce qui existe.


• Nature et vie morale.


— La moralité peut-elle être fondée sur la nature entendue au sens I (voire 3) ? Peut-on parler de moralité sans se situer sur le plan des valeurs, sans penser une différence entre ce qui est et ce qui doit être, entre le positif et le normatif, entre le fait et le droit?
— En va-t-il autrement si l'on invoque le sens 2 ? Ne pourrait-on soutenir que précisément, en ce cas, l'objet de la moralité est pour l'homme d'assumer pleinement sa « nature «?
— Au sens 4, si l'on admet que la Nature définie ainsi implique un ordre universel et rationnel, la moralité ne consisterait-elle pas à se conformer à cet ordre, à jouer le rôle spécifique qui lui serait assigné dans cet ordre?


• Comment connaître « la nature « ? Peut-on être assuré de la connaître ? Si non, que peut signifier suivre la nature ?


• La « nature « humaine existe-elle ? L'homme ou plutôt les hommes relèvent-ils de l'idée de « nature « ? S'ils n'en relèvent pas, que penser d'une invitation à cette « naturalisation « ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4770 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on se donner pour règle morale de suivre la nature ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • zmx31-187420 (Hors-ligne), le 25/11/2012 é 25H13.
  • ptiotejuju (Hors-ligne), le 11/10/2011 é 11H20.
  • ictus (Hors-ligne), le 05/11/2010 é 05H18.
  • Ceecilia4470 (Hors-ligne), le 23/11/2008 é 23H10.
  • Charline8881 (Hors-ligne), le 28/10/2008 é 28H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • ROUSSEAU: "L'essentiel est d'être ce que nous fit la nature; on est toujours trop ce que les hommes veulent que l'on soit."
    • MACHIAVEL: "Là où le bien vient à régner naturellement et sans la loi, on peut se passer de loi; mais dès que viennent à expirer les moeurs de l'âge d'or, la loi devient nécessaire."
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit