NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'expérience est-elle la seule source de nos ... Quelle est la fonction première de l'État ? >>


Partager

Peut-on être citoyen du monde ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on être citoyen du monde ?



Publié le : 4/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Peut-on être citoyen du monde ?
Zoom

Analyse du sujet.

Un sujet classique, ouvrant toutefois à une interrogation très "moderne" et intéressante. En fait, derrière son allure "innocente", il s'enracine dans toute une tradition philosophique et exige, au fond, de solides connaissances pour être véritablement maîtrisé et traité. Les connaissances requises: La philosophie stoïcienne est sans ambiguïté à ce propos. Pour elle, l'homme est un citoyen du monde et un fils, une parcelle du Dieu-Monde. Mais ce thème directement issu du stoïcisme se retrouve (implicitement) chez Spinoza et surtout dans la pensée moderne (Russell, etc.). Kant, pour sa part, apporte une conception du droit très intéressante, quand il s'agit d'expliciter l'idée de citoyen du monde.


  • A. Il n'est pas possible d'être citoyen du monde.
— Sens du mot citoyen.
— L'État comme cadre du citoyen.
  • B. Il est légitime d'être membre du monde par notre raison universelle.
— Le cosmopolitisme.
— Les enjeux d'une solidarité mondiale.
— L'appartenance de l'homme à l'univers.

  • C. Il est légitime d'être citoyen du monde grâce à une impartialité totale, fruit de la raison et de la philosophie.
— Le fondement spirituel du droit.
— La dimension universelle de notre destin.
— La tâche de la philosophie pour réaliser ce dessein.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3139 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on être citoyen du monde ?" a obtenu la note de :

6 / 10

Corrigé consulté par :
  • neemo-277183 (Hors-ligne), le 09/05/2016 é 09H23.
  • Jean-251180 (Hors-ligne), le 09/05/2016 é 09H16.
  • bartelt31-269410 (Hors-ligne), le 03/05/2016 é 03H15.
  • tracyzadworny-266663 (Hors-ligne), le 21/11/2015 é 21H07.
  • kawaii64-248391 (Hors-ligne), le 25/03/2015 é 25H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Analyse du sujet.

    • Un sujet classique, ouvrant toutefois à une interrogation très "moderne" et intéressante. En fait, derrière son allure "innocente", il s'enracine dans toute une tradition philosophique et exige, au fond, de solides connaissances pour être véritablement maîtrisé et traité.

    • Les connaissances requises:

       La philosophie stoïcienne est sans ambiguïté à ce propos. Pour elle, l'homme est un citoyen du monde et un fils, une parcelle du Dieu-Monde. Mais ce thème directement issu du stoïcisme se retrouve (implicitement) chez Spinoza et surtout dans la pensée moderne (Russell, etc.). Kant, pour sa part, apporte une conception du droit très intéressante, quand il s'agit d'expliciter l'idée de citoyen du monde.

    • Définition des termes:

      * "
      peut-on": le verbe pouvoir connote l'idée de possibilité, mais aussi de légitimité (a-t-on la possibilité de / a-t-on le droit de).
      Les deux idées doivent figurer dans le champ de l'analyse.

      * "
      citoyen" (du latin "civis"): qui jouit des droits propres aux membres d'une cité ou d'un État. L'individu membre du corps politique, détenant des droits politiques et participant donc au pouvoir.

      * "
      monde
      ": souvent synonyme d'univers, cad de l'ensemble des réalités matérielles données dans l'espace. Ensemble de tout ce qui existe. En une signification restreinte: la terre, le globe terrestre.

    • Le sens de l'intitulé du sujet:

      Est-il possible et légitime d'être membre jouissant de droits politiques, à l'intérieur de l'ensemble des réalités matérielles et de tout ce qui existe, d'appartenir politiquement à l'univers et non point seulement à une cité ou à une nation ?

    • La problématique du sujet:

      Comment peut-on se faire citoyen de l'univers et non d'une nation déterminée ? Est-il possible de se voir comme un fragment d'un grand tout ? Mais n'est-ce pas notre raison qui nous fait citoyen du monde ? Tous les hommes ne sont-ils pas liés par la raison universelle, raison qui anime ce dernier ?

    • L'enjeu:

      L'enjeu apparaît alors, à partir des conséquences pratiques: si nous sommes citoyens du monde, alors nous plaiderons la cause du monde et non point seulement celle de notre cité particulière. Nous agirons dans un territoire et pour un territoire chargé de repères universels. Notre cheminement politique inventera de nouvelles réponses pour un monde planétaire, celui du XXI ième siècle.

    • Plan:

      Quelle structure choisir ? Nous vous conseillons un plan simultanément progressif et dialectique.

      Problématique: n'est-ce point la raison universelle qui implique notre participation à l'univers entier ?

      1) Thèse: il n'est ni possible, ni légitime d'être citoyen du monde. Nous sommes citoyens d'une cité et d'une nation.

      2) Antithèse: Il est possible et légitime d'être membre du monde par notre raison universelle. Nous sommes citoyens du monde de par notre raison.

      3) Synthèse: il est possible et légitime d'être citoyen du monde grâce à une impartialité totale résultant du travail rationnel et l'exercice philosophique.

      Conclusion: notre raison nous fait être citoyens du monde. Monde dont la destinée ultime est celle d'un univers totalement pacifié où les hommes vivraient en harmonie grâce à l'usage de leur faculté rationnelle et raisonnable.

     

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • MONTAIGNE: "J'estme tous les hommes nos compatriotes et embrasse un polonais comme un fraçais."
    • EPICTETE: "S'il est vrai qu'il y a une parenté entre Dieu et les hommes, comme le prétendent les philosophes, que reste-t-il à faire aux hommes sinon d'imiter Socrate, cad de ne jamais répondre à qui leur demande quel est leur pays: "Je suis citoyen d'Athènes ou citoyen de Corinthe", mais "je suis citoyen du monde" ?" (Entretiens).
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit