LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Connaitre l'Histoire nous rend-il plus libre ... Suffit-il de se sentir libre pour être libre ... >>


Partager

Peut-on se fier au sentiment de liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on se fier au sentiment de liberté ?



Publié le : 15/4/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Peut-on se fier au sentiment de liberté ?
Zoom

• Le sentiment comme « expérience immédiate «, comme « donnée immédiate de la conscience «.
En quoi ce caractère d'immédiateté peut donner l'idée que « la liberté « « existe «? Pose d'une certaine façon le problème de la liberté?

  • Cf. Rousseau.

« Un raisonnement a beau me prouver que je ne suis pas libre, le sentiment intérieur, plus fort que tous ses arguments, les dément sans cesse. «

  • Cf. Bergson opposant la liberté comme « donnée immédiate de la conscience « à, selon lui, l'illusion de déterminisme engendrée par le « morcelage « opérée par l'intelligence.
  • Cf. Descartes.

« La liberté de notre volonté se connaît sans preuve par la seule expérience que nous en avons. «

• Peut-on, en toute rigueur, confondre sans problème sentiment de la liberté avec expérience de la liberté?
— Un sentiment peut-il prouver autre chose que le fait qu'on éprouve ce sentiment?'
— S'il s'agit d'une expérience, cela n'exigerait-il pas une analyse régressive qui découvrirait à l'intérieur de la conscience le fait de la liberté.
(C'est ce que, par exemple, Maine de Biran a tenté de faire : consulter à ce sujet son livre : Essais sur les fondements de la psychologie (PUF) chapitre IV. Des idées de liberté et de nécessité.)

• Mais une telle analyse n'arriverait-elle pas qu'à dévoiler des motifs et des modèles dont on ne peut s'assurer qu'ils soient sans cause (même quand on ignore celle-ci)?
« Jamais n'a été réfutée la remarque de Spinoza qui veut que le sentiment d'être libre s'éprouve au plus haut degré là où précisément, comme dans l'ivresse, il est le plus manifeste que le sujet ignore les causes qui le font agir, qu'il a perdu la maîtrise de sa pensée et de sa parole « dit Brunschvieg.
— S'interroger sur le sentiment intérieur de liberté éprouvé par « l'aliéné «, l'hypnotisé.

• Enfin se fier au sentiment de liberté, c'est se fier exactement à quoi? (On sait que la notion de liberté a été interprétée de façon très diverse).
— S'agit-il d'une conception de la liberté comme libre-arbitre, comme liberté d'indifférence?
— Ne pourrait-on se demander si se fier au sentiment de liberté, ne serait pas se fier à une certaine conception de la liberté (dont on peut mettre en doute non seulement l'existence mais la valeur).
— Se fier au sentiment de liberté, ne serait-ce pas être amené à valoriser sans problème une certaine conception de la liberté (qui ferait pourtant problème)?



« Si à un instant la roue du monde s'arrêtait et qu'il y eût là une intelligence calculatrice omnisciente pour mettre à profit cette pause, elle pourrait continuer à calculer l'avenir de chaque être jusqu'aux temps les plus éloignés et marquer chaque trace où cette roue passera désormais. « Nietzsche, Humain, trop humain, 1878. « Telle est cette liberté humaine que tous se vantent de posséder et qui consiste en cela seul que les hommes sont conscients de leurs désirs et ignorants des causes qui les déterminent. « Spinoza, Lettre à Schuller, 1674.Pour Spinoza, l'illusion du libre arbitre vient du fait que les hommes sont tout à fait conscients de leurs actions, mais qu'ils ignorent les causes qui les déterminent. « C'est par l'effet de [la] volonté éternelle et primitive [de Dieu] que tous les animaux se meuvent selon leur libre arbitre, et que l'homme a le pouvoir de faire tout ce qu'il veut, ou tout ce qu'il préfère d'entre les actions dont il est capable. « Maimonide, Le Guide des égarés, xiie s.Le libre arbitre désigne primitivement la faculté qu'aurait l'homme de pouvoir choisir (arbitrer) entre deux actions librement, c'est-à-dire indépendamment de toute contrainte externe, sans autre cause que le vouloir lui-même. « On dirait que [la plupart de ceux qui ont parlé des sentiments et des conduites humaines] conçoivent l'homme dans la Nature comme un empire dans un empire. « Spinoza, Éthique, 1677 (posth.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2761 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Peut-on se fier au sentiment de liberté ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • vela0212-299805 (Hors-ligne), le 15/10/2018 é 15H21.
  • mathilde-272856 (Hors-ligne), le 23/02/2016 é 23H13.
  • nana-240611 (Hors-ligne), le 05/06/2014 é 05H01.
  • Alina15155 (Hors-ligne), le 10/12/2008 é 10H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit