LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Être contraint et s'obliger, est-ce la même c ... L'éducation donnée à l'enfant et à l'adolesce ... >>


Partager

Peut-on forcer quelqu'un à être libre ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on forcer quelqu'un à être libre ?



Publié le : 1/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on forcer quelqu'un à être libre ?
Zoom

            Nous avons vu que la position de Rousseau, comporte le danger que sous prétexte de rendre les gens libres contre leur gré, on ne leur face en réalité violence de façon illégitime. Il est vrai qu'il est parfois nécessaire d'exercer une contrainte sur les personnes qui refusent de respecter la loi, en les mettant en prison par exemple, dans le cas de délits graves ou de crimes. Mais il faut alors reconnaître que c'est pour protéger la société, et non pour rendre ces personnes libres qu'on en use de la sorte. Rendre quelqu'un libre, c'est nécessairement faire appel à sa liberté, en exerçant par exemple sa liberté de penser. Ainsi dans Alcibiade, Platon met en scène Socrate et Alcibiade. Alcibiade veut faire de la politique, et en tant que citoyen athénien il est tout à fait libre de le faire. Mais Socrate lui montre qu'il ne se connaît pas lui-même, parce qu'il ignore que son moi profond est constitué par son âme, c'est-à-dire principalement par sa capacité de penser, d'interroger par lui-même le sens de notions comme le juste ou l'injuste. Alcibiade doit donc apprendre à penser par lui-même, et c'est à cette condition seulement qu'il sera libre d'entreprendre une carrière politique. Or Socrate ne force pas Alcibiade à reconnaître que pour faire de la politique il faut pouvoir penser par soi-même, pas plus qu'il ne le force à adopter ses opinions. Il exerce son jugement à la faveur d'un dialogue, et n'adopte pas à l'égard d'Alcibiade une fonction de contrainte mais d'accompagnement.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3070 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on forcer quelqu'un à être libre ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • sandy3111 (Hors-ligne), le 22/04/2012 é 22H14.
  • laetitiaa (Hors-ligne), le 04/01/2012 é 04H16.
  • gaudenzig (Hors-ligne), le 02/10/2011 é 02H10.
  • kangourouman (Hors-ligne), le 17/10/2010 é 17H13.
  • babadar (Hors-ligne), le 11/10/2010 é 11H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit