Peut-on se mentir à soi-même ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Suffit-il de s'en tenir aux faits pour être d ... L'accord entre les hommes est-il un critère s ... >>
Partager

Peut-on se mentir à soi-même ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on se mentir à soi-même ?



Publié le : 6/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Peut-on se mentir à soi-même ?
Zoom
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.
  • mentir : Ne pas dire ou nier ce qu'on sait être vrai. Nous avons la preuve que le suspect a menti. TRANSITIF INDIRECT Mentir à (quelqu'un) : ne pas dire la vérité à (quelqu'un), affirmer ce qu'on sait être faux à. [Vieux] Trahir (sa foi, sa promesse). PRONOMINAL Se mentir à soi-même : refuser de regarder les choses en face, tenter de se convaincre de ce qu'on sait être faux.
  • même : Analogue, aussi, égal, identique, uniforme.

Il s’agit ici de savoir s’il est possible de se masquer quelque chose à soi-même. Mentir est un acte par lequel on dissimule à un autre quelque chose soit en le taisant soit en lui disant explicitement le contraire de ce que l’on sait par un usage frauduleux du langage. Ainsi, en disant à quelqu’un que la tour Eiffel est à Londres. Je lui dis intentionnellement quelque chose que je sais faux. En effet, si le sujet qui énonce la proposition ne sait pas que la tour Eiffel est à Paris, il ne s’agit pas d’un mensonge, mais d’une erreur, d’une ignorance. Ainsi le sujet qui ment doit posséder à savoir et le masquer intentionnellement Dès lors, on ne peut pas se mentir sur un sujet puisque cela implique que nous connaissions la vérité ? Pourtant, le sujet n’a-t-il pas un savoir qu’il se cache, qui n’est pas accessible directement à sa conscience ? La thèse du refoulement freudienne ne montre-t-elle pas que le sujet se voile certains faits qu’il ne peut assumer ? Mais comment savoir si on se ment ou non ?



Le mensonge implique une connaissance de la vérité, de faits et une intention à dissimuler - Le mensonge est une inadéquation entre la chose dite et le réel. Si je dis "la porte est bleue", alors que la porte en réalité est rouge, ma parole est mensongère et il n'y a pas une once de vérité dans ce fait. Mais la dimension importante du mensonge est l'intention consciente de dissimuler quelque chose. - Il est donc possible de mentir aux autres, car il y a une dualité, une séparation entre le menteur et le trompé. Mais le mensonge à soi-même annule cette distinction. Il y aurait donc une contradiction logique. Si je dis que le père Noël existe et que je crois sincèrement, il ne s'agit pas d'un mensonge mais bien d'une erreur de jugement, d'une ignorance qui amène la croyance en la chose. Le mensonge intervient donc quand une connaissance préalable est masquée. De plus, mentir est un acte et l'action nécessite des motifs, des buts conscients pour que l'homme se mette en mouvement et extériorise son intention. - Dès lors, si l'individu qui ment doit forcément avoir une connaissance des faits ou des sentiments dont il parle, on ne voit pas comment il pourrait avoir en même temps la connaissance de la vérité et pouvoir la masquer dans un même temps.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on se mentir à soi-même ? Corrigé de 3392 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on se mentir à soi-même ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • ilyan-222233 (Hors-ligne), le 09/03/2014 à 09H13.
  • LOLWETE-221755 (Hors-ligne), le 05/12/2013 à 05H00.
  • coucou80-221518 (Hors-ligne), le 21/11/2013 à 21H11.
  • elangeel-217019 (Hors-ligne), le 26/10/2013 à 26H15.
  • riri974-215718 (Hors-ligne), le 14/10/2013 à 14H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

     


     

    C'est un registre moral. La vanité, l'orgueil du moi le poussent à se donner de lui-même une image déformée, embellie. Se mentir à soi-même est donc possible, mais moralement condamnable. Cependant, la possibilité même de cette contradiction nous alerte sur la complexité de l'homme. Se connaître est-il si évident ? C - MAUVAISE FOI ET CONNAISSANCE DE SOI La psychanalyse freudienne a insisté sur la faiblesse des informations obtenues par la conscience immédiate. Les topiques de l'appareil psychique soulignent l'existence de conflits sur lesquels le sujet a d'abord peu de prise même s'ils ne sauraient lui être étrangers . L'analyse du refoulement et des symptômes est ici centrale. Sartre a critiqué Freud en lui reprochant son déterminisme, mais a reconnu que la mauvaise foi est inhérente à l'homme. Puisqu'il est conscient de soi, la sincérité est un idéal impossible. Je suis forcément en décalage par rapport à moi-même.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Mentir pour son avantage à soi-même est imposture, mentir pour l'avantage d'autrui est fraude, mentir pour nuire est calomnie : c'est la pire espèce de mensonge. Mentir sans profit ni préjudice de soi ni d'autrui n'est pas mentir; ce n'est pas mensonge, c'est fiction., ROUSSEAU, Rêveries..., 4Ëe promenade.

    Ajouté par webmaster

    Mentir pour son avantage à soi-même est imposture, mentir pour l'avantage d'autrui est fraude, mentir pour nuire est calomnie : c'est la pire espèce de mensonge. Mentir sans profit ni préjudice de soi ni d'autrui n'est pas mentir; ce n'est pas mensonge, c'est fiction., ROUSSEAU, Rêveries..., IVËe promenade.

    Ajouté par webmaster

    Il peut mentir par omission, il est vrai, et ne manque pas de le faire, mais mentir carrément, il ne le peut pas. Marc Fisher, Conseils à un jeune romancier, Québec Amérique

    Ajouté par webmaster

    -Sans mentir, si votre ramage Sans mentir! on ment donc quelquefois? Où en sera l'enfant si vous lui apprenez que le renard ne dit -sans mentir que parce qu'il ment?, ROUSSEAU, Émile, II.

    Ajouté par webmaster

    (...) elle ajouta intérieurement avec cet art du spécieux qui est la part du plus humble dès qu'il s'agit de se mentir à soi-même : «Si j'étais vraiment curieuse, je me préoccuperais de savoir ce qu'elle peut faire avec mes clients.», J. GREEN, Léviathan, I, VIII.

    Ajouté par webmaster

    j'admire comme on peut mentir en mettant la raison de son côté. La nausée Sartre, Jean-Paul

    Ajouté par webmaster

    (...) mentir c'est cacher une vérité que l'on doit manifester. Il suit bien de cette définition que taire une vérité qu'on n'est pas obligé de dire n'est pas mentir (...), ROUSSEAU, Rêveries..., IVËe promenade.

    Ajouté par webmaster

    (...) il s'en faut que le poison de mentir ait la même innocence (...), André SUARèS, Trois hommes, «Ibsen» II.

    Ajouté par webmaster

    "Il ne peut donc jamais être trompé ni mentir celui qui dit qu'il sait qu'il vit" Saint Augustin.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-on se mentir à soi-même ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo