NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'oubli n'est-il qu'une défaillance de la mém ... Les souvenirs sont-ils fiables ? >>


Partager

Peut-on parler d'un devoir de mémoire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on parler d'un devoir de mémoire ?



Publié le : 27/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on parler d'un devoir de mémoire ?
Zoom

La mémoire humaine est diverse, variée. de la célébration d'un événement passé de l'histoire nationale au souvenir des morts, la différence est grande. Selon la nature de ce que l'on commémore, la mémoire est plus ou moins impérative. Mais, peut-on aller jusqu'à dire que, dans certains cas, la mémoire prenne la forme d'une obligation? Y a-t-il un devoir de mémoire, comme il y a un devoir de ne pas tuer ou de ne pas voler? S'agit-il d'un devoir civique, religieux, moral? A quoi ou à qui s'adresse en priorité le devoir de mémoire?



Si l'histoire se définit comme la discipline ayant pour objet la reconstitution et la relation du passé des sociétés humaines, l'individu qui ressentirait les choses de manière purement historique serait celui qui serait littéralement submergé par le passé humain et absorbé en lui. Un peu plus haut, avant les lignes de Nietzsche ici proposées (il s'agit de la seconde des « Considérations »), le premier a ainsi décrit l'individu pensant de manière purement historique, sans aucun oubli du passé : « il s'arc-boute contre le poids toujours plus lourd du passé. Ce poids l'accable ou l'incline sur le côté, il alourdit son pas, tel un invisible et obscur fardeau ». Par opposition à l'animal qui vit d'une façon non historique (qui oublie aussitôt), l'homme porte un passé et peut envisager la mer immense du devenir. Observons bien que le terme utilisé ici est sentir, c'est-à-dire saisir de manière intuitive et affective. Or un homme tel, dont le « sentir » croulerait sous le poids du passé, aurait des traits communs avec un « insomniaque » : il manquerait d'obscurité, de pénombre, d'inconscience, de sommeil, ce dernier étant défini comme la cessation de l'état de veille et de conscience, comme l'état caractérisé par la suspension de cette dernière. Il aurait également des traits communs avec l'animal qui mâcherait sans arrêt des aliments revenus de l'estomac : toujours les mêmes souvenirs, toujours les mêmes aliments. Jamais rien de neuf ; tout, ici, montre l'opposition à l'action et à la vie. La vie, comme l'action, exigent du nouveau, du neuf et non point le fait de repasser les mêmes objets dans l'esprit, en les retournant. Pour créer, pour agir, pour vivre, « remâcher » est nuisible.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3251 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on parler d'un devoir de mémoire ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • dezaa1 (Hors-ligne), le 23/01/2012 é 23H01.
  • lakaira30 (Hors-ligne), le 27/11/2011 é 27H16.
  • dogguidogg (Hors-ligne), le 14/10/2011 é 14H06.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit