Peut-on parler de tout et de rien ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Sommes-nous prisonniers du langage ? L'art nous détourne-t-il de la réalité ? >>


Partager

Peut-on parler de tout et de rien ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on parler de tout et de rien ?



Publié le : 5/4/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on parler de tout et de rien ?
Zoom

Manifestement, parler de tout et de rien est bien ce que l'on désigne par la notion de  bavardage. La question n'est donc pas tant de savoir si cela est possible mais bien les  implications que cela peut avoir sur notre compréhension du langage. En effet, le bavardage se  comprend comme rupture de signification. L'échange n'apporte visiblement rien et ne sert à rien,  il est perte de temps mais moment privilégié de sociabilité. Pourtant n'est-ce pas là un  paradoxe ? En effet, le langage en tant qu'instrument de signification et de communication  semble perdre alors toute valeur. Dès lors la parole n'aurait plus de sens. Or le bavardage fait  partie des trois cas exemplaires du nivellement quotidien au même titre que la curiosité et la  duplicité. Le bavardage est un mode d'être positif de la quotidienneté. Il est certes une perte  de sens mais il a surtout une valeur de forme que de fond. Il s'agit alors de comprendre la  valeur, le sens et le fondement de ce mode du langage. L'exprimé ne prime plus. Cela explique  que l'on puisse penser que le bavardage c'est « parler pour ne rien dire «. Cependant, il faut  alors bien faire la distinction entre une perte de sens et une perte de valeur. Il faut la  différence entre une perte de signification et une signification partielle. L'essentiel est bien  de voir que même l'inessentiel du langage, c'est-à-dire sa forme la moins pure et la moins  élaborée est encore et toujours signifiante, certes à un moindre degré, mais la liaison entre  langage et signification n'est donc jamais rompu.



 Le Cratyle de Platon est un dialogue sur la correspondance entre mots et choses. Ainsi on se demande si les mots sont conformes aux choses qu'ils désignent, et comment ? La première thèse (celle de Cratyle) propose qu' « une juste dénomination existe naturellement pour chacun des êtres « (383a-b). Cela implique un présupposé, selon lequel les mots désignent les choses (et parler est un acte qui concerne les choses). Mieux, s'il n'est autre que l'imitation vocale de l'objet imité, son image graphique ou vocale, alors, il imite l'essence des choses. Etant « juste «, c'est-à-dire approprié à la nature de l'objet qu'il désigne, il nous dévoile ce qu'elles sont, nous les fait connaître. Les mots sont donc faits pour nous instruire sur la réalité. Les onomatopées sont ainsi l'exemple type du mot (mot dont la prononciation rappelle le son produit par l'être ou la chose qu'il dénote). Par exemple, les « r « sont propres à rendre les sortes de mouvements (426c), les « l «, les glissements, etc. Le mot  « nuage « refléterait, par sa forme, et sa sonorité, le contour vague ou la consistance cotonneuse de la chose correspondante.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on parler de tout et de rien ? Corrigé de 5322 mots (soit 8 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on parler de tout et de rien ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • sertic (Hors-ligne), le 16/03/2011 é 16H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-on parler de tout et de rien ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit