NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'espace est-il notre création ? Les mots peuvent-ils trahir la pensée ? >>


Partager

Peut-on penser l'écoulement du temps ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on penser l'écoulement du temps ?



Publié le : 18/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on penser l'écoulement du temps ?
Zoom

Le temps semble pouvoir se comprendre de deux manières : d’une part, le temps des horloges est ce que nous contrôlons par la mesure, il est donc homogène et divisible mathématiquement. D’autre part, le temps correspond à une durée, subjective, qui peut nous sembler, psychologiquement, plus ou moins longue selon la manière dont nous l’occupons. La question de savoir si nous pouvons penser l’écoulement du temps prend sens par rapport à ces deux manières de nous rapporter à sa réalité : si l’on pense le temps comme une série de moments homogènes mesurables, saisit-on encore la réalité de son écoulement ? Si nous nous rapportons au temps comme pure durée, celle-ci peut-elle être pensée, n’est-elle pas seulement un vécu psychologique qui résiste à la pensée ? Le temps n’est-il pas alors ce dont l’écoulement est condamné à toujours nous échapper ? Si nous pouvons toutefois penser cet écoulement, est-ce directement dans la saisie de sa durée, ou par l’intermédiaire d’une mesure ? Nous verrons dans un premier temps que nous ne pouvons penser l’écoulement du temps, car notre pensée ne peut saisir ce qui change perpétuellement, avant de soutenir que nous pouvons penser le temps en le mesurant à partir du mouvement. On pourra alors se demander si l’échec de la pensée à saisir l’écoulement même du temps n’appelle pas une nouvelle méthode pour saisir la durée telle que nous la vivons.



On pourrait aussi envisager la manière dont les artistes traitent de ce sujet (voir par exemple les poèmes de Baudelaire sur la vieillesse et la mort) et concevoir une pensée de l'écoulement du temps par le biais de l'art. Dans tous les cas, il s'agit de confronter les capacités de la pensée avec la nature fluide du temps, pour définir leur rapport, qui à première vue semble difficile, mais qui semblent pouvoir s'établir par des moyens détournés.   Le temps semble pouvoir se comprendre de deux manières : d'une part, le temps des horloges est ce que nous contrôlons par la mesure, il est donc homogène et divisible mathématiquement. D'autre part, le temps correspond à une durée, subjective, qui peut nous sembler, psychologiquement, plus ou moins longue selon la manière dont nous l'occupons. La question de savoir si nous pouvons penser l'écoulement du temps prend sens par rapport à ces deux manières de nous rapporter à sa réalité : si l'on pense le temps comme une série de moments homogènes mesurables, saisit-on encore la réalité de son écoulement ? Si nous nous rapportons au temps comme pure durée, celle-ci peut-elle être pensée, n'est-elle pas seulement un vécu psychologique qui résiste à la pensée ? Le temps n'est-il pas alors ce dont l'écoulement est condamné à toujours nous échapper ? Si nous pouvons toutefois penser cet écoulement, est-ce directement dans la saisie de sa durée, ou par l'intermédiaire d'une mesure ? Nous verrons dans un premier temps que nous ne pouvons penser l'écoulement du temps, car notre pensée ne peut saisir ce qui change perpétuellement, avant de soutenir que nous pouvons penser le temps en le mesurant à partir du mouvement. On pourra alors se demander si l'échec de la pensée à saisir l'écoulement même du temps n'appelle pas une nouvelle méthode pour saisir la durée telle que nous la vivons.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4181 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on penser l'écoulement du temps ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Jonathan.Michel-2282 (Hors-ligne), le 19/01/2014 é 19H18.
  • Lambert61723 (Hors-ligne), le 21/03/2010 é 21H13.
  • Amandine51079 (Hors-ligne), le 30/12/2009 é 30H11.
  • Catherine45464 (Hors-ligne), le 19/12/2009 é 19H21.
  • Aurore7854 (Hors-ligne), le 15/12/2008 é 15H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit