LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on faire de la conscience le lieu de la ... S'engager, est-ce perdre ou affirmer sa liber ... >>


Partager

Peut-on perdre sa liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on perdre sa liberté ?



Publié le : 1/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on perdre sa liberté ?
Zoom

 

La liberté semble faire l’objet d’une expérience ou tout au moins d’un désir universel. Partout, nous voyons des combats pour la liberté. Chacun semble donc vouloir être libre. Cependant, ce désir ne fonde pas ni la définition à donner à la liberté, ni une preuve de l’existence réelle de cette liberté. Il est vrai que la liberté est complexe à définir parce qu’elle couvre de nombreux domaines différents : liberté politique, liberté de penser, liberté d’action, liberté morale,…. Dans un premier temps, la liberté désigne la possibilité de faire ce que l’on veut. Je suis libre lorsque je peux mettre en œuvre ce que j’ai envie ou ce que j’ai décidé de faire. Or, le terme « perdre « signifie être privé de quelque chose dont on était en possession. Ainsi, il implique que la liberté soit première pour que l’homme puisse en être privée. Il s’agit ici de savoir donc si perdre la liberté a une signification, s’il est possible que cette expression s’incarne dans une situation. Or, il semble dans un premier temps, que l’homme peut ne plus être libre, devenir esclave. C’est une situation que l’on voit tous les jours. Pourtant, l’homme est-il premièrement libre ? Ne doit-il pas gagner la liberté ? De plus, l’homme n’a-t-il pas toujours le choix entre la liberté et l’esclavage ?



Mon pouvoir d'accomplir des actes est très limité, par les lois de la nature ou les lois juridiques. Quant à mon pouvoir de faire réussir mes actions, il est quasiment nul, puisque cela dépend du concours du reste du monde, ou encore de la chance. En y réfléchissant bien, je ne suis pas absolument certain d'être encore vivant demain ou tout à l'heure. Tant de choses peuvent arriver... En revanche, il est une chose qui ne dépend que de moi, sur laquelle j'ai un pouvoir absolu : c'est ma volonté. Moi seul décide de ce que je veux. Par exemple, si je ne veux pas aller à un endroit, on peut m'y contraindre par la force, mais on n'aura pas pu changer ma volonté. Je découvre, par cette réflexion, que je possède, comme chaque homme, une volonté absolument libre, ou encore un libre-arbitre, comme disent les philosophes. Je dispose donc d'un domaine de pouvoir et de liberté, qui est tout intérieur à moi-même. Le secret du bonheur.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5082 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on perdre sa liberté ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Maryparen-276100 (Hors-ligne), le 20/04/2016 é 20H13.
  • wadji-275722 (Hors-ligne), le 14/04/2016 é 14H13.
  • Marie68-266687 (Hors-ligne), le 04/01/2016 é 04H12.
  • l\'alsacien-263533 (Hors-ligne), le 11/10/2015 é 11H16.
  • louc-260385 (Hors-ligne), le 13/05/2015 é 13H07.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit