NoCopy.net

Peut-on philosopher sans tenir compte de l'histoire ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'alchimie est-elle une philosophie ? L'humanisme est-il encore d'actualité ? >>


Partager

Peut-on philosopher sans tenir compte de l'histoire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on philosopher sans tenir compte de l'histoire ?



Publié le : 18/9/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on philosopher sans tenir compte de l'histoire ?
Zoom

Tenir compte de quelque chose signifie la prendre en considération, la considérer comme importante dans l’organisation d’une activité ou dans la marche d’une réflexion. Lorsque nous tenons compte de quelque chose, cela signifie que nous reconnaissons d’abord son existence, et que nous disons ensuite qu’elle a une importance qu’il faut reconnaitre de sort qu’il est impossible d’en faire l’économie, de la mettre de côté.

Le mot « Histoire « désigne toute connaissance basée sur l’observation, la description de faits advenus dans le passé. Il y a lieu de distinguer entre l’histoire, récit véridique du passé, et l’Histoire, comme réalité historique, totalité de ce qui a eu lieu et de ce qui aura lieu dans l’avenir.

A première vue, il peut nous paraître parfaitement possible d’affirmer que l’on peut philosopher sans tenir compte de l’histoire. En effet, l’histoire désigne le domaine de ce qui est fugitif, révolu, alors que le propre de la philosophie est de s’interroger sur des problèmes qui ont moins une existence historique qu’une pertinence intemporelle autant qu’universelle. Cependant, n’aurions-nous pas torts d’affirmer que philosopher peut être une activité parfaitement indépendante de l’histoire, quand cette dernière à tant à nous apprendre sur la nature de l’homme et sur le sens des valeurs, au point qu’elle peut passer à juste titre pour un laboratoire de la philosophie ? Nous finirons par dire que non seulement on ne peut philosopher sans tenir compte de l’histoire, mais que l’histoire est un objet d’étude légitime de la discipline philosophique.

La question au centre de notre travail sera donc de déterminer si le propre de la philosophie est de s’intéresser à des questions prétendument intemporelles, ou si philosopher ne signifie pas considérer la dimension historique des hommes, des concepts et des valeurs. 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on philosopher sans tenir compte de l'histoire ? Corrigé de 2724 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on philosopher sans tenir compte de l'histoire ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Peut-on philosopher sans tenir compte de l'histoire ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit