NoCopy.net

Peut-on postuler une universalité du jugement de goût ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'art peut-il échapper au critère du beau et ... L'art a-t-il des fonctions sociales à remplir ... >>
Partager

Peut-on postuler une universalité du jugement de goût ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on postuler une universalité du jugement de goût ?



Publié le : 11/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on postuler une universalité du jugement de goût ?
Zoom
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.
  • postuler : Poser une affirmation comme vraie au départ d'une démonstration.
  • universalité : * [Vieux] Totalité, ensemble d'êtres, de choses. * [LOGIQUE] [PHILOSOPHIE] Caractère de ce qui est universel, qui concerne la totalité des individus d'un groupe, ou qui est regardé sous son aspect de plus grande généralité.
  • jugement : Le jugement de réalité (ou d'existence) est un jugement porté sur les faits. Il s'oppose au jugement de valeur, qui est une appréciation subjective sur la valeur d'un objet, d'une action. Le jugement synthétique, d'après Kant, correspond au jugement de réalité, par opposition au jugement analytique, qui correspond aux propositions tautologiques de la logique (par exemple: un triangle a trois angles). JUGEMENT ESTHETIQUE : Acte de l'esprit par lequel nous déterminons si une chose est belle ou laide.
  • goût : 1) Sens par lequel on perçoit les saveurs. 2) Faculté de porter un jugement approprié sur la beauté d'une oeuvre d'art. Faculté de reconnaître et d'apprécier le beau. Kant définira les caractéristiques du jugement de goût: : « Est beau l'objet d'une satisfaction désintéressée », « Est beau ce qui plaît universellement sans concept », « La beauté est la forme de la finalité d'un objet en tant qu'elle y est perçue sans la représentation d'une fin », « Est beau ce qui est reconnu sans concept comme l'objet d'une satisfaction nécessaire ».

Hume nous dit dans ses Essais esthétiques que : « Nous pouvons observer que cette uniformité du genre humain n’empêche pas qu’il y ait beaucoup de diversité dans les sentiments de beauté et de valeur, et que l’éducation, la coutume, le préjugé, le caprice et l’humeur modifient fréquemment notre goût. Vous ne convaincrez jamais un homme à qui la musique italienne n’est pas familière et dont l’oreille n’est pas habituée à suivre les complications de cette musique, qu’un air écossais n’est pas préférable. Vous n’avez même pas un seul argument, autre que votre goût, que vous puissiez employer pour soutenir votre cause : et votre adversaire trouvera toujours en son goût personnel un argument plus convaincant en faveur de l’opinion contraire. Si vous êtes sages, chacun de vous accordera que l’autre peut avoir raison et comme il y a de nombreux exemples de cette diversité de goût, vous reconnaîtrez ensemble que beauté et valeur sont purement relatives et dépendent d’un sentiment agréable produit par un objet dans un esprit particulier conformément à la constitution et à la structure propre de cet esprit ». C’est donc bien le critère ou la norme de reconnaissance du beau qui est en jeu ici. Si le jugement de goût renvoie à la question esthétique et notamment à la détermination a priori de ce qui est beau ou non, susceptible de plaire ou pas, il convient alors de penser que cette diversité intrinsèque à chaque personne ne peut nous conduire à reconnaître l’existence d’une postulat d’une universalisation de cette norme (1ère partie). Pourtant n’est-ce pas alors ruiner toute échelle de valeur entre les objets artistiques ? (2nd partie) Il s’agit alors de sortir de ce scepticisme afin d’envisager positivement la résolution de cette tension (3ème partie).



  • Cependant ce jugement est tel que tout se passe comme si la beauté était une propriété de l'objet.2 - Oui, parce qu'il n'y a aucune contradiction logique dans le fait que ce qui est agréable pour quelqu'un ne le soit pas pour quelqu'un d'autre.3 - Non : lorsque l'on interroge plusieurs personnes sur une oeuvre d'art, on ne constatera rien de tel. L'universalité est ici une exigence du jugement esthétique, nullement la constatation sociologique d'une unanimité.

  • CITATIONS: « Une chanson que braille une fille en brossant l'escalier me bouleverse plus qu'une savante cantate. » Jean Dubuffet, L'Homme du commun à l'ouvrage, 1973. « Le goût est la faculté de porter un jugement esthétique dont le choix est universellement valable. » Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique, 1798. « Demandez à un crapaud ce que c'est que la beauté [...].



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on postuler une universalité du jugement de goût ? Corrigé de 3786 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on postuler une universalité du jugement de goût ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • Swakina (Hors-ligne), le 18/05/2012 à 18H18.
  • titidu971 (Hors-ligne), le 05/01/2012 à 05H00.
  • jujukaena (Hors-ligne), le 06/10/2010 à 06H14.
  • Karine41853 (Hors-ligne), le 24/10/2009 à 24H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    -        Le goût : capacité de juger les formes, de percevoir le plaisir esthétique procuré par la forme de l’oeuvre d’art.

    • Jugement : Opération volontaire de la pensée posant, de façon affirmative ou négative, des relations entre des termes donnés. Le jugement peut être d'ordre moral, esthétique, intellectuel ou autre. Il peut désigner également la faculté qui rend l'esprit capable de cette opération.
    On éprouve parfois une telle expérience de décentrement dans l'amour et le mysticisme. 2) La médiation culturelle - L'artiste crée son oeuvre qui s'adresse à un public, lequel reçoit l'oeuvre tout autant qu'il la construit. Il y a à la fois un mouvement de réceptivité et de participation. Le public ne se contente pas de recevoir le message de l'artiste. La contemplation esthétique exige une activité créatrice de la part du spectateur. En effet, pour être réceptif à l'oeuvre, il faut faire l'effort de la comprendre et de l'interpréter ; c'est à cette condition que l'amateur d'art cesse d'être simplement passif car il participe à une valeur supérieure qui l'arrache à son propre univers. - Mais les oeuvres d'art ne nous parlent que si notre sensibilité et notre culture les forcent à parler ; la contemplation et le plaisir esthétique deviennent alors des recréations.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    « On ne peut pas dire : à chacun son goût. Cela reviendrait à dire que le goût n'existe pas, c'est-à-dire qu'il n'existe pas de jugement esthétique qui puisse légitimement revendiquer l'assentiment de tous. » Kant, Critique de la faculté de juger, 1790.

    Ajouté par webmaster

    "Qu’un jugement soit faux n’est pas, à nos yeux, une objection contre ce jugement. […] Il s’agit de savoir dans quelle mesure un jugement aide à la propagation et à la conservation de la vie, à la conservation, peut-être même à l’amélioration de l’espèce." > Nietzsche, Par-delà le bien et le mal

    Ajouté par webmaster

    Le goût vindicatif de la destruction peut-il à ce point égarer votre jugement et vous détourner de votre propre intérêt?, G. DUHAMEL, Récits des temps de guerre, IV, XX.

    Ajouté par webmaster

    La gourmandise est un acte de notre jugement, par lequel nous accordons la préférence aux choses qui sont agréables au goût sur celles qui n'ont pas cette qualité., A. BRILLAT-SAVARIN, Physiologie du goût, Aphorismes, VI.

    Ajouté par webmaster

    Ce terme de -goût a diverses significations, et il est aisé de s'y méprendre : il y a différence entre le goût qui nous porte vers les choses, et le goût qui nous en fait connaître et discerner les qualités, en s'attachant aux règles. On peut aimer la comédie sans avoir le goût assez fin et assez délicat pour en bien juger, et on peut avoir le goût assez bon pour bien juger de la comédie sans l'aimer. Il y a des goûts qui nous approchent imperceptiblement de ce qui se montre à nous; d'autres nous entraînent par leur force ou par leur durée., LA ROCHEFOUCAULD, Réflexions diverses, Du goût.

    Ajouté par webmaster

    LE JUGEMENT ET L'ILLUSION "Le "est" dans le jugement synthétique est faux, il comporte une transposition, deux sphères d'ordre différent sont comparées, entre lesquelles une équation ne peut jamais prendre place." Nietzsche, le livre du philosophe, 1875.

    Ajouté par webmaster

    Le mauvais goût est une fausseté de jugement, un biais naturel dans les idées., CHATEAUBRIAND, le Génie du christianisme, III, IV, 5.

    Ajouté par webmaster

    N'ayez pas l'esprit plus difficile que le goût, et le jugement plus sévère que la conscience., Joseph JOUBERT, Pensées, V, LXXII.

    Ajouté par webmaster

    « Le goût est toujours barbare quand il mêle les désirs et les émotions à l'appréciation de la beauté. » (KANT, Critique du Jugement.)

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-on postuler une universalité du jugement de goût ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo