Peut-on refuser de douter ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Sommes-nous libres de nos opinions ? LE PANTHÉISME N'EST-IL QU'UN ATHÉISME DÉGUISÉ ... >>


Partager

Peut-on refuser de douter ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on refuser de douter ?



Publié le : 14/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on refuser de douter ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Peut-on refuser de douter ?




S'il doute même de ce qui  semble le plus évident, c'est dans le but de trouver la vérité ; il veut « établir en toutes choses des vérités fermes et assurés sur le modèle des sciences ». Le doute cartésien est un remède au doute : on doute dans le but  de se débarrasser du doute, dans le but d'acquérir des certitudes solides. Le doute cartésien est méthodique et provisoire. Il s'agit de s'assurer que  ce que l'on croit vrai l'est vraiment, de s'assurer que l'on n'est pas  victime d'évidences trompeuses. Pour Descartes, il s'agit de douter « une  fois dans sa vie »mais il précisera aussi que si le doute est absolument  nécessaire dans le domaine de la connaissance, il est à proscrire lorsqu'il  est question d'agir (exemple de la personne perdue en foret).Cependant, si Descartes montre qu'il est nécessaire de douter de tout « une  fois dans sa vie » afin de se débarrasser des préjugés accumulés dans  l'enfance, cela ne signifie pas que nous devons tous en passer par l'épreuve  du doute radical ;si celle-ci semble nécessaire pour celui qui souhaite  devenir philosophe, douter au sens philosophique c'est, d'une manière  générale, ne rien considérer comme définitivement acquis ou du moins veiller  à toujours être capable de revenir sur ce que l'on croyait acquis. Il ne  s'agit pas de devenir philosophe au sens fort du terme, mais d'apprendre à  penser par soi-même afin d'acquérir une certaine indépendance  intellectuelle. Or la liberté de penser est le fondement de toute liberté. Il faut donc savoir douter si on ne veut pas rester des « moutons ». Notre  capacité à remettre en cause ce qui paraissait certain nous permet d'être  attentif à la parole de l'autre, d'être ouvert au dialogue.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on refuser de douter ? Corrigé de 2059 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on refuser de douter ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Peut-on refuser de douter ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit