NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pour bien penser faut-il ne rien aimer ? Prendre son temps, est-ce le perdre ? >>


Partager

Peut-on soutenir que le désir est l'essence de l'homme ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on soutenir que le désir est l'essence de l'homme ?



Publié le : 13/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on soutenir que le désir est l'essence de l'homme ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Peut-on soutenir que le désir est l'essence de l'homme ?




De là découle la proposition 6, justement célèbre: « De par son être, chaque chose s'efforce de persévérer dans son être » L'être est désir d'être. « Cet effort, rapporté à l'esprit seul, s'appelle volonté ; mais quand il se rapporte à la fois à l'esprit et au corps, il s'appelle tendance (appetitus) ; la tendance n'est donc rien d'autre que l'essence même de l'homme ; de cette essence découlent nécessairement les actes qui servent à sa conservation; et ainsi l'homme est déterminé à les faire. De plus, entre la tendance et le désir (cupiditas) il n'y a nulle différence, sinon que le désir se rapporte généralement aux hommes dans la mesure où ils sont conscients de leurs tendances et c'est pourquoi on peut donner la définition suivante : Le désir est la tendance accompagnée de la conscience de cette même tendance. Ainsi il est établi que nous faisons effort en vue de quelque chose, la voulons, tendons vers elle, la désirons, non pas parce que nous jugeons qu'elle est bonne : au contraire, nous jugeons qu'une chose est bonne parce que nous faisons effort pour l'avoir, la voulons, tendons vers elle et la désirons. » (Éthique, III, P. 9, Sc.). Ainsi le désir, reconnu par toute la philosophie comme le dynamisme immanent à la nature, exprime directement l'essence de l'être fini, ou puissance finie. On peut aller plus loin. L'homme n'a-t-il pas généralement conscience de ses appétits ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4645 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on soutenir que le désir est l'essence de l'homme ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Tristan49606 (Hors-ligne), le 17/02/2010 é 17H14.
  • Cool47271 (Hors-ligne), le 26/11/2009 é 26H22.
  • Julie11312 (Hors-ligne), le 07/12/2008 é 07H09.
  • Samantha8732 (Hors-ligne), le 24/10/2008 é 24H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit