Peut-on triompher de la mort ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il juste de dire que l'Histoire jugera ? Le langage permet-il seulement de communiquer ... >>


Partager

Peut-on triompher de la mort ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on triompher de la mort ?



Publié le : 2/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on triompher de la mort ?
Zoom

Il faut remarquer le paradoxe : nous sommes tous mortels, c'est la mort qui triomphe de nous, objectivement. Comment pourrions-nous triompher d'elle? Il ne peut s'agir que d'une réflexion sur les différentes manières d'envisager le temps. Il ne faut pas parler de la mort en général, mais en réfléchissant sur le mot "triomphe", qui indique plus que de la sérénité, envisager le sens que peut avoir une appréhension active du temps. Il faut donc distinguer la mort et l'idée de la mort.



Une réflexion sur la mort a un caractère paradoxal puisqu'elle n'existe que quand je n'existe plus ! Personne ne peut développer le savoir objectif sur la mort. En effet, comme l'a montré Kant, une connaissance de la mort est impossible car elle se situe en dehors de l'expérience possible, et donc hors des limites de la connaissance humaine. Mais, une chose est sûre: nous savons que nous mourons. C'est la vérité première pour tout individu et c'est elle qui donne son sens à la vie.

"La vie est l'ensemble des fonctions qui résistent à la mort". Par cette définition, Bichat entendait insister sur le fait que la mort est la règle et la vie l'exception, par défintion ménacée. La vie est donc un combat contre la mort, mais peut-on triompher de la mort ? Nous distinguerons dans ce devoir la théorie de la pratique. En effet, nous verrons dans un temps temps, qu'il est impossible pour l'homme de triompher de la mort, en théorie, puis nous étudierons les différentes façons de vaincre, de l'emporter sur la mort en pratique.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on triompher de la mort ? Corrigé de 4195 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on triompher de la mort ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Corrigé consulté par :
  • freeskate-280732 (Hors-ligne), le 02/11/2016 é 02H20.
  • poowliine42-189633 (Hors-ligne), le 08/12/2012 é 08H10.
  • nor (Hors-ligne), le 25/03/2012 é 25H16.
  • vitamine56 (Hors-ligne), le 18/03/2012 é 18H18.
  • Christine39505 (Hors-ligne), le 12/10/2009 é 12H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

     

    « Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder en face » : cette maxime de La Rochefoucauld nous invite à considérer la mort comme un évènement que l’homme ne peut envisager sans un sentiment d’incompréhension qui confine à celui de l’absurde. En ce sens, nous pouvons nous demander s’il est possible de triompher de la mort, c'est-à-dire de l’emporter sur elle en annulant les effets de celle-ci sur les êtres vivants. Ces effets peuvent être de deux sortes : d’une part, les effets qui affectent l’organisation physique de l’être vivant ; de l’autre, ses représentations morales. En effet, la mort inspire effroi, crainte et inquiétude chez l’être qui peut s’en former une idée (l’homme) alors que tous les autres cherchent instinctivement à se conserver, se perpétuer dans l’être (c’est ce que Spinoza nomme le « conatus », soit la volonté de préservation et de perpétuation de la vie chez tous les êtres organisés).

    La mort peut être définie de deux manières : comme l’évènement qui met un terme à l’existence d’un être vivant, et l’état qui s’en suit pour lui. Mais également come l’ensemble des forces qui conspirent à l’anéantissement de la vie chez l’individu : ainsi entendue, la mort est moins l’évènement qui achève la vie, que l’effort du temps, de la dégradation, de la maladie et des circonstances extérieures contre lesquels la vie doit lutter pour se perpétuer.

    Se demander si l’on peut triompher de la mort revient donc à poser la question de la capacité de l’homme à contrer les effets de la mort sur son organisation physique et ses représentations morales. Si nous pouvons dire dans un premier temps que l’homme est impuissant face aux effets de la mort sur son organisation physique, il n’en va pas de même en ce qui concerne les effets de celle-ci sur ses représentations morales : l’homme peut en effet n’être pas affecté par la crainte de la mort, soit en refusant de lui prêter la moindre attention, soit en faisant de l’idée de la mort le moteur d’une vie exigeante, dont les productions échappent à la loi du devenir.

     

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-on triompher de la mort ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit