LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comprendre son passé est-il nécessaire pour c ... Peut-on parler de « fin de l'Histoire » ? >>


Partager

Peut-on vivre sans référence à la mort ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on vivre sans référence à la mort ?



Publié le : 18/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on vivre sans référence à la mort ?
Zoom

La référence à la mort doit être saisie dans son enjeu, par rapport à la vie, dont elle permet une certaine évaluation. Le vécu, les événements divers, le quotidien, confrontés à la représentation de la mort, ne tendent-ils pas à se relativiser, à se « distribuer « sur une échelle de valeurs ? La pensée de la mort n'aboutit-elle pas, par exemple, à tourner en dérision les détails qui nous submergent ? Ne nous aide-t-elle pas à « voir l'essentiel « ? N'est-elle pas l'instrument d'une distanciation salutaire, libérant l'homme de l'accessoire, des séductions trompeuses du « divertissement « dont parle Pascal ( Pensées, Brunschvicg, 139 à 143) ?
 



Montaigne prône ici la « pré-méditation « de la mort. Pour combattre la crainte qu'elle suscite en nous, il faut l'apprivoiser, nous faire à son idée, nous habituer à elle : «N'ayons rien si souvent en tête que la mort «, dit-il plus loin. « La préméditation de la mort est préméditation de la liberté. Qui a appris à mourir, il a désappris à servir. « Montaigne, Essais, 1580-1588.S'accoutumer à l'idée de notre propre mort, c'est nous libérer de la frayeur qu'elle nous inspire. Ainsi, apprendre à mourir, c'est proprement nous libérer progressivement de la servitude en laquelle nous tient la crainte de la mort. « Un homme libre ne pense à aucune chose moins qu'à la mort; et sa sagesse est une méditation non de la mort mais de la vie. « Spinoza, Éthique, 1677 (posth.) « On ne cesse de penser à la mort qu'en cessant de penser.


  • I) On peut penser la vie sans faire référence à la mort.

a) Il faut vivre pour penser et penser pour vivre.
b) Il ne sert à rien de méditer sur le néant de la mort.
c) La mort est une fiction.

  • II) On ne peut pas penser la vie sans faire référence à la mort.

a) La mort, le sel de la vie.
b) La conscience de la mort stimule la pensée.
c) Vie et mort sont indissociables.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5191 mots (soit 8 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on vivre sans référence à la mort ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • testolivier (Hors-ligne), le 10/05/2011 é 10H10.
  • Lou40547 (Hors-ligne), le 09/01/2010 é 09H23.
  • Marie0paule24935 (Hors-ligne), le 02/03/2009 é 02H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit