Peut-on vivre sans religion ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les religions peuvent-elles être objets de sc ... Le problème de Dieu est-il un problème philos ... >>


Partager

Peut-on vivre sans religion ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on vivre sans religion ?



Publié le : 28/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on vivre sans religion ?
Zoom

La diversité des religions existantes et les formes variées qu'elles prennent semblent indiquer que la religion vient en surplus par rapport à la nature humaine, qu'elle est une caractéristique culturelle; idée renforcée par le caractère athé de nombreux individus, aujourd'hui, et même de nombreux Etats. Pourtant, la religion est présente même dans ces Etats qui se disent athés, pensons au culte du tombeau de Lénine en Russie soviétique, par exemple. De plus, certains pays athés font, malgré tout, de la liberté de religion un droit, faisant ainsi entrer le religieux dans le cadre du juridique; pensons à ce sujet à la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 : « Toute personne a droit à la liberté de penser, de conscience et de religion. «  Comment définir le terme "religion"? Ce substantif est issu du latin "religio" qui semble d'abord signifier respect scrupuleux des rites. Cicéron distingue déjà le terme "religio" de celui de "superstitio"  : "il n'est pas vrai qu'on supprime la religion si l'on supprime la superstition."Ce qui est désigné par le terme moderne de religion est vaste ;  il ne s'agit pas que des trois religions monotéistes, judaisme, christianisme et islam. De plus, le religieux n'implique même pas qu'il y ait croyance en un ou plusieurs dieux; par exemple, La religion dans les limites de la simple raison de Kant s'appuie sur la foi rationnelle dans les postulats de la raison pratique (existence de Dieu et immortalité de l'âme) et consiste dans "l'intention qui nourrit le coeur de l'homme de remplir ses devoirs comme s'il s'agissait de commandements divins". Cest pourquoi il est difficile de donner une définition de ce substantif. Durkheim, dans les Formes élémentaires de la vie religieuse tente tout de même de la définir, mais sa définition reste relative à un point de vue sociologique. Voici ce qu'il écrit : "la religion est un système solidaire de croyances et de pratiques relatives à des choses sacrées, c'est-à-dire séparées, interdites, croyances qui unissent en une même communauté morale, appelée Eglise, tous ceux qui y adhèrent."  Quel rapport l'homme a-t-il au religieux ? Le religieux fait-il partie de la nature humaine ? l'homme peut il vivre sans religion? La religion est-elle naturelle, et donc nécessaire pour l'homme ou est-elle culturelle ? Comment penser le rapport entre religion et nature humaine ?



La religion permet au croyant de sublimer la figure du père. La sublimation est un travestissement et un détournement de pulsions moralement inacceptables (et donc censurées) vers des activités socialement valorisées : arts, travail, effort intellectuel, religion, etc. La pulsion orientée vers le père, double désir inconscient de le supprimer et d'en prolonger la présence protectrice au-delà de l'enfance, n'est ici ni satisfaite ni refoulée, mais se trouve transfigurée et canalisée dans un cadre que légitime la conscience morale (le surmoi) : le Père divin se substitue au père humain.Quant au destin de cette illusion religieuse, il consiste à s'effacer devant les progrès de l'humanité et son accession à l'âge adulte : l'humanité doit pouvoir surmonter sa détresse infantile et assumer la réalité de sa condition.   La religion est soif d'absoluComme le fait remarquer Mircéa Eliade, le mot «religion» n'implique pas obligatoirement une croyance en Dieu ou en des esprits. La religion se réfère à l'expérience du sacré, elle est donc «liée aux idées d'être, de signification et de vérité». Et personne ne peut vivre sans une valeur référence quel que soit le nom qu'on lui donne. Le sentiment religieux est présent dans toutes les sociétés humaines et se manifeste sous des formes très différentes. Mais il s'accompagne toujours d'un ensemble de rites et de croyances par lequel un groupe humain se rattache à un ordre universel et suprahumain.La religion est un lien C'est la religion qui lie les hommes les uns aux autres.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on vivre sans religion ? Corrigé de 3787 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on vivre sans religion ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • flubbersthefat-28157 (Hors-ligne), le 15/11/2016 é 15H10.
  • NO-270578 (Hors-ligne), le 18/01/2016 é 18H19.
  • hannahsj-265445 (Hors-ligne), le 04/11/2015 é 04H16.
  • Mathis-247431 (Hors-ligne), le 26/02/2015 é 26H18.
  • celineletchimy-24525 (Hors-ligne), le 02/11/2014 é 02H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • MARX: "La religion est le soupir de la créature accablée, le coeur comme elle est l'esprit d'un temps sans esprit. Elle est l'opium du peuple."
    • ALAIN: "Il y a des choses qu'il faut bien accepter sans les comprendre; en ce sens nul ne vit sans religion."
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-on vivre sans religion ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit