NoCopy.net

Peut-il vraiment y avoir une raison d'Etat ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Liberté, égalité, fraternité: y a-t-il un lie ... Peut-on vivre sans Etat ? >>


Partager

Peut-il vraiment y avoir une raison d'Etat ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-il vraiment y avoir une raison d'Etat ?



Publié le : 4/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-il vraiment y avoir une raison d'Etat ?
Zoom

La raison d'Etat est indispensable au pouvoir pour gouverner efficacement. Pour assurer la paix et la sécurité, le pouvoir peut recourir à la raison d'Etat pour se sauver lui-même et pour maintenir la cohésion sociale. Mais, la raison d'Etat est contraire au droit que le pouvoir a pour mission de sauvegarder. L'état n'est pas au-dessus des lois, il ne peut pas invoquer arbitrairement la raison d'Etat.



Contre l'usage fallacieux et facile de la "raison d'Etat", Locke et son libéralisme proposent une légitimation et une juridification de l'Etat, c'est‑à-dire que son autorité est soumise à l'autorité supérieure du droit. Ainsi, constitutionnalisé, le politique est subordonné aux lois. Le rôle essentiel du gouvernant n'est donc plus l'extension de sa puissance, mais le maintien des libertés individuelles. Les droits naturels (libertés de conscience, d'expression ... ) sont donc la limite que l'Etat ne saurait franchir sous peine de perdre sa légitimité. Ainsi, Locke dans son "Second traité" affirme que l'Etat n'a d'autre but que l'installation dans l'être ou l'institutionnalisation des droits de l'état de nature où l'homme (historique) était libre.
 
 L'autorité ne peut donc plus être despotiquement entre les mains qu'un seul (nécessité de la séparation des pouvoirs) qui pourrait faire usage d'un pouvoir aveugle. Avec Locke et sa rationalisation du politique, la notion de "raison d'Etat" perd sa force absolue, coercitive et son impunité. Les citoyens, loin d'être des victimes en puissance de l'Etat, voient le respect de leur liberté garantie par l'Etat lui‑même, qui ne peut plus déroger au droit existant, qui ne fait plus exception. Est battue en brèche la notion d'absolutisme: L'Etat n'est plus au dessus des lois comme chez Hobbes.
       




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-il vraiment y avoir une raison d'Etat ? Corrigé de 3272 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-il vraiment y avoir une raison d'Etat ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • kaede-213349 (Hors-ligne), le 01/11/2013 é 01H22.
  • OliviaRcd-207515 (Hors-ligne), le 02/05/2013 é 02H20.
  • prout95-207496 (Hors-ligne), le 02/05/2013 é 02H19.
  • mathou44 (Hors-ligne), le 13/05/2012 é 13H09.
  • Anais38312 (Hors-ligne), le 04/10/2009 é 04H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-il vraiment y avoir une raison d'Etat ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit