LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La logique ? L'idéal contemplatif : la métaphysique, scien ... >>


Partager

Les phénomènes et les Idées ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les phénomènes et les Idées ?



Publié le : 10/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Les phénomènes et les Idées ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Les phénomènes et les Idées ?




.. Or, les phénomènes varient d'un individu à l'autre et sont soumis à un perpétuel devenir ; ils sont à la fois relatifs et changeants : le miel peut paraître doux à un homme bien portant et amer à quelqu'un qui a la fièvre ; un bel enfant deviendra un vieillard sénile, etc.Mais d'autre part, la vérité se définit par sa permanence et son universalité, et ne doit pas se confondre avec la relativité des opinions humaines. Comment, alors, est-il possible de tenir un discours vrai ? Comment énoncer une vérité universelle (c'est-à-dire vraie pour tous) qui ne se borne pas à affirmer, à la façon de Parménide, l'identité : « L'Être est » ?Cette question a reçu dans la philosophie grecque deux types de réponses opposés. SCEPTICISME : Philosophie selon laquelle ou bien la vérité n'existe pas, pu, bie, si elle existe, elle est inconnaissable. La solution « phénoméniste » : Protagoras et le scepticismeLa première réponse est celle du sophiste Protagoras et de l'école sceptique qu'il a influencée. L'un comme l'autre prônent un strict phénoménisme : il nous est impossible d'aller au-delà des phénomènes, et donc d'énoncer une vérité valable objectivement. Protagoras soutient ainsi que si le miel paraît doux à l'un et amer à l'autre, il est vain de se demander s'il est en soi doux ou amer. Tel est le sens de son aphorisme : « L'homme est la mesure de toutes choses » : il n'y a pas de critère objectif pour décider d'une vérité universelle.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2577 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les phénomènes et les Idées ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Phainesthai-248761 (Hors-ligne), le 29/11/2014 é 29H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit