NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< A quoi reconnaît-on qu'un problème est philos ... Soyons réalistes >>


Partager

Le philosophe doit-il penser ce qui est ou ce qui doit être

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le philosophe doit-il penser ce qui est ou ce qui doit être



Publié le : 3/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le philosophe doit-il penser ce qui est ou ce qui doit être
Zoom

On reproche fréquemment à la philosophie son aspect critique, où l'on trouve seulement une pratique outrancière du dénigrement. Mais celui qui fait profession de philosopher peut-il se contenter de penser le monde tel qu'il est, sans recul ni élément comparatif? Le philosophe doit-il penser ce qui est ou ce qui doit être?
 



- Le philosophe, être humain parmi d'autres, ne peut lui-même échapper au projet à la dimension de l'avenir: première forme du «ce qui doit être «. Seule cette prévision fournit un élément de comparaison permettant, au-delà de la description, de juger le présent et de prendre position par rapport à ce qu'il propose.

III. CE QUI DOIT ÊTRE

- Insister d'abord sur la dimension morale: le devoir définit la pratique, ce qui est à faire par l'homme en opposition à ce qui est déjà là, donné. Dans cette optique, le devoir être implique l'existence d'une liberté par rapport a ce qui est déterminé, c'est-à-dire en particulier aux déterminismes historiques déjà accomplis («le roc: ce fut« de Nietzsche).

- En parallèle à ce plan moral, on devine pour le philosophe la tâche de définir les normes générales, les guides de l'action possible dans tous les domaines (social, politique...).- On sait qu'un tel repérage normatif ne va pas sans risque :

* soit d'excès (Kant a les mains propres «mais il n'a pas de mains«; le surhomme de Nietzsche est-il signe, ou même signe avant-coureur, de sa folie?);

* soit de dénonciation par le réel (cf. les déboires de la pensée marxiste);

* soit d'idéalisme (de la Cité platonicienne au règne de la Raison hégélien).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 638 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le philosophe doit-il penser ce qui est ou ce qui doit être " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Moi20577 (Hors-ligne), le 02/03/2009 é 02H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit