LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La connaissance scientifique vous paraît-elle ... Existe-t-il une méthode en philosophie ? >>


Partager

Philosopher, c'est réfléchir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Philosopher, c'est réfléchir ?



Publié le : 19/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Philosopher, c'est réfléchir ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Philosopher, c'est réfléchir ?




Position de la question. A première vue, la formule proposée semble banale : n'a-t-on pas toujours représenté le philosophe comme un homme qui réfléchit, comme un méditatif ? Mais, en creusant le sens du mot « réfléchir », peut-être découvrirons-nous à cette pensée une portée plus profonde.Réflexion et vie sensitive. MAINE DE BIRAN lui-même nous indique déjà un sens moins banal lorsque, dans le même Journal d'où cette pensée est extraite, il distingue (23 juillet 1816) par opposition à la « réflexion » un « état où l'homme se confond avec ses intuitions ou ses sensations et ne voit de lui que son corps propre où il rapporte toute son existence ». Nous reconnaissons là cet état à demi conscient où l'homme « se laisse vivre » et demeure esclave de l'être organique qui est en lui. Dans cet état, « les sensations, les mouvements, les images vagues et décousues » remplissent tout l'esprit, et l'âme est déterminée par l'état du corps : « Toujours remuée au gré des impressions du dehors, elle est affaissée ou élevée, triste ou joyeuse, calme ou agitée selon la température de l'air, selon une bonne ou mauvaise digestion... » - A ces impressions de la vie organique, s'ajoutent les influences de la vie sociale : « Les passions sociales, écrit ailleurs BIRAN, se joignent toujours dans l'homme aux passions naturelles et les compliquent. Dans l'état le plus ordinaire des hommes en société, toute passion naturelle ou appétit organique, partant de l'organisme, monte pour ainsi dire de la vie animale à celle de l'homme ». Mais BIRAN voit fort bien que, tant qu'il se borne à subir cette influence du groupe social, l'homme n'est guère plus actif que lorsqu'il est l'esclave de son corps.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 614 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Philosopher, c'est réfléchir ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit