NoCopy.net

La Philosophie comme science rigoureuse - Edmund Husserl

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'oeuvre de Husserl Idées directrices pour une phénoménologie - E ... >>


Partager

La Philosophie comme science rigoureuse - Edmund Husserl

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : La Philosophie comme science rigoureuse - Edmund Husserl



Publié le : 21/4/2010 -Format: Document en format HTML protégé

La Philosophie comme science rigoureuse - Edmund Husserl
Zoom

HUSSERL (EDMUND). Philosophe allemand (1859-1938). De formation mathématique, Husserl a été très influencé par la pensée de Brentano qui l'a conduit à concevoir la conscience comme douée du caractère d'intentionnalité. La » méthode » phénoménologique inaugurée par Husserl peut être définie comme l'effort de revenir à la compréhension des choses telles qu'elles apparaissent à la conscience avant toute objectivation conceptuelle. L'influence de Husserl sur la pensée contemporaine a été considérable. Au vu du caractère extrêmement novateur de ses recherches, il n'est sans doute pas exagéré de faire de Husserl le philosophe majeur du xxe siècle. Parmi ses oeuvres les plus importantes, on retiendra celles qui sont le plus accessibles : La Philosophie comme science rigoureuse; Méditations cartésiennes ; La Crise de l'humanité européenne et la philosophie.



Quel que soit notre désir de ne pas nous priver de l'élévation et du soulagement que nous offrent les philosophies d'hier et d'aujourd'hui, il faut insister, d'un autre côté, sur le fait que nous restons également conscients de la responsabilité qui nous incombe vis-à-vis de l'humanité. Nous ne pouvons sacrifier l'éternité aux intérêts de notre époque ; apaiser notre détresse ne nous autorise pas à léguer détresse pour détresse à notre...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La Philosophie comme science rigoureuse - Edmund Husserl" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quant aux «essences» -(chez Husserl), elles (...) ne se réduisent pas à des hypothèses ou fictions (comme le sont les axiomes en une science hypothético-déductive)., J. PIAGET, Logique et Connaissance scientifique, -in Encycl. Pl., p. 34.

Ajouté par webmaster

à la rigueur, il n'est pas de philosophie qui ne soit existentialiste. La science arrange les apparences. L'industrie s'occupe des utilités. On se demande ce que ferait une philosophie si elle n'explorait l'existence et les existants. Cependant, on attache plus volontiers le nom d'existentialisme à un courant précis de la pensée moderne. En termes très généraux, on pourrait caractériser cette pensée comme -une réaction de la philosophie de l'homme contre l'excès de la philosophie des idées et de la philosophie des choses., E. MOUNIER, Introd. aux existentialismes, p. 8.

Ajouté par webmaster

La vérité est que la philosophie n'est pas une synthèse des sciences particulières, et que si elle se place souvent sur le terrain de la science, si elle embrasse parfois dans une vision plus simple les objets dont la science s'occupe, ce n'est pas (...) en portant les résultats de la science à un plus haut degré de généralité. Il n'y aurait pas place pour deux manières de connaître, philosophie et science, si l'expérience ne se présentait à nous sous deux aspects différents (...), H. BERGSON, la Pensée et le Mouvant, p. 136.

Ajouté par webmaster

La philosophie (...) n'est pas une science à part; c'est un côté de toutes les sciences (...) La philosophie est cette tête commune, cette région centrale du grand faisceau de la connaissance humaine, où tous les rayons se touchent dans une lumière identique (...) L'antiquité avait merveilleusement compris cette haute et large acception de la philosophie. La philosophie était pour elle le sage, le chercheur, Jupiter sur le mont Ida, le spectateur dans le monde., RENAN, l'Avenir de la science, IX, OE. compl., t. II, p. 852.

Ajouté par webmaster

« La philosophie peut se définir non comme la science de tout mais comme la science du tout. » (THIBAUDET.)

Ajouté par webmaster

(...) la science psychologique, comme tout autre science, ne porterait que sur des «observables», tandis que la philosophie chercherait à atteindre la nature des choses et les «essences»., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 135.

Ajouté par webmaster

La -précision n'est pas l'-exactitude. Une connaissance exacte est une connaissance absolument rigoureuse, telle la connaissance mathématique; une connaissance précise est une connaissance aussi rigoureuse que possible. Une observation astronomique, une mesure dans une expérience de physique peuvent être précises, mais non exactes. La précision est un très haut degré d'approximation., GOBLOT, -in A. LALANDE, Voc. de la philosophie, art. -Précision.

Ajouté par webmaster

Huyghens rendra à Galilée un hommage émouvant. Son oeuvre, en effet, tient du prodige (...) Quant à sa philosophie mécaniste, «science nouvelle» dont il est le premier maître (...) nous allons voir qu'elle était décidément la philosophie du siècle. Avec lui est né un nouvel âge de la pensée., R. LENOBLE, -in Histoire de la science, Encycl. Pl., p. 477.

Ajouté par webmaster

« L'art n'a pas seulement à faire, comme la science, avec la raison; il s'adresse à l'essence la plus intime de l'homme, et ici chacun ne vaut que ce qu\'il est réellement. Or, tel il en sera de ma philosophie : ce sera une philosophie en tant qu'art. Chacun n\'en comprendra exactement que ce qu'il mérite d'en comprendre ; elle ne plaira donc dans son ensemble qu'à une petite minorité » Arthur Schopenhauer, Philosophie et philosophes Parerga et paralipomena.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

La Philosophie comme science rigoureuse - Edmund Husserl

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo