NoCopy.net

La philosophie de Descartes

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le théâtre est-il moral ou immoral ? LA MÉTHODE de DESCARTES >>
Partager

La philosophie de Descartes

Philosophie

Aperçu du corrigé : La philosophie de Descartes



Publié le : 22/12/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	La philosophie de Descartes
Zoom
  • philosophie : La philosophie, selon Pythagore, auquel remonte le mot, ce n'est pas la sophia elle-même, science et sagesse à la fois, c'est seulement le désir, la recherche, l'amour (philo) de cette sophia. Seul le fanatique ou l'ignorance se veut propriétaire d'une certitude. Le philosophe est seulement le pèlerin de la vérité. Aujourd'hui, où la science constitue tout notre savoir et la technique, tout notre pouvoir, la philosophie apparaît comme une discipline réflexive. A partir du savoir scientifique, la visée philosophique se révèle comme réflexion critique sur les fondements de ce savoir. A partir du pouvoir technique, la sagesse, au sens moderne se présente comme une réflexion critique sur les conditions de ce pouvoir.
  • descartes : Grâce à Descartes, ce n'est plus la religion qui dicte à l'homme ce qu'il doit penser, mais l'homme lui-même, sa pensée, le «je pense». Il place donc la personne humaine au centre de son système et il l'étudie par la méthode rationnelle, applicable à tous les domaines de la connaissance.

SA VIE. —Descartes est né en 1596 à la Haye—non pas la ville des Pays-Bas ! mais un village de Touraine, dans une famille noble — il portera le titre de seigneur du Perron, petit domaine du Poitou, d'où son surnom de «gentilhomme poitevin ».
 De 1604 à 1614 il est élève au collège de Jésuites de la Flèche. Il y bénéficie d'un régime de faveur — se levant un peu quand il veut et prenant l'habitude, qu'il gardera toute sa vie de méditer dans son lit. Il est très apprécié de ses maîtres et pourtant, dans le Discours de la Méthode, il se proclame déçu par l'enseignement qui lui fut donné : la philosophie scolastique n'aboutit à aucune vérité indiscutable: « Il ne s'y trouve encore aucune chose dont on ne dispute.» Seules les mathématiques démontrent ce qu'elles affirment : « Je me plaisais surtout aux mathématiques à cause de la certitude et de l'évidence de leurs raisons .» Mais les mathématiques sont une exception, on n'a pas encore essayé d'appliquer leur méthode rigoureuse à d'autres domaines. C'est pourquoi le jeune Descartes déçu par l'école va chercher d'autres sources de connaissances ; à savoir, loin des livres et des régents de collège, l'expérience de la vie et la réflexion personnelle : « Sitôt que l'âge me permit de sortir de la sujétion de mes précepteurs, je quittai entièrement l'étude des lettres ; et me résolvant de ne chercher plus d'autre science que celle qui se pourrait trouver en moi-même ou bien dans le grand livre du monde, j'employai le reste de ma jeunesse à voyager, à voir des cours et des armées, à fréquenter des gens de diverses humeurs et conditions ». Après quelques mois d'élégante oisiveté dans sa famille, à Rennes, où il s'occupe d'équitation et d'escrime (il a même rédigé un traité d'escrime aujourd'hui perdu) nous le retrouverons bientôt en Hollande engagé dans l'armée du prince Maurice de Nassau. Mais c'est un bien étrange officier qui refuse toute solde, entretient son équipage à ses frais et se veut « spectateur » plutôt qu'« acteur » : auditeur libre d'une école de guerre plutôt que militaire véritable. En Hollande, il s'occupe surtout de mathématiques, avec Isaac Beeckman. C'est de cette époque (il va avoir 23 ans) que date sa mystérieuse devise « Larvatus prodeo ». Je m'avance masqué. Selon Pierre Frederix, Descartes veut seulement dire qu'il est un jeune savant déguisé en soldat.


FICHES DE LECTURE:
  1. RENE DESCARTES : MEDITATIONS METAPHYSIQUES
  2. RENE DESCARTES : LE DISCOURS DE LA METHODE
  3. RENE DESCARTES : REGLES POUR LA DIRECTION DE L'ESPRIT
  4. RENE DESCARTES : LETTRE A ELISABETH
  5. RENE DESCARTES : LES PASSIONS DE L'AME
  6. RENE DESCARTES : LA RECHERCHE DE LA VERITE PAR LA LUMIERE NATURELLE
  7. RENE DESCARTES : PRINCIPE DE LA PHILOSOPHIE
  8. ARIN MERSENNE : OBJECTIONS A MONSIEUR DESCARTES
  9. RENE DESCARTES : TRAITE DE L'HOMME



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	La philosophie de Descartes	Corrigé de 3299 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La philosophie de Descartes " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

René Descartes La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650 Toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique ; le tronc est la physique, et les branches qui sortent de ce tronc sont toutes les autres sciences, qui se réduisent à trois principales, à savoir la médecine, la mécanique et la morale ; j'entends la plus haute et la plus parfaite morale, qui présupposant une entière connaissance des autres sciences est le dernier degré de la sagesse. dans Principes de la philosophie

Ajouté par webmaster

« Ce mot de philosophie signifie l'étude de la sagesse, et [...] par la sagesse on n'entend pas seulement la prudence dans les affaires, mais une parfaite connaissance de toutes les choses que l'homme peut savoir. » Descartes, Principes de la philosophie, 1644.

Ajouté par webmaster

« Toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique, le tronc est la physique et les branches qui sortent de ce tronc sont [...] la médecine, la mécanique et la morale. » Descartes, Principes de la philosophie, 1644.

Ajouté par webmaster

« Ce mot de philosophie signifie l'étude de la sagesse et... par sagesse... on n'entend pas seulement la prudence dans les affaires mais une parfaite connaissance de toutes les choses que l'homme peut savoir tant pour la conduite de sa vie que pour la conservation de sa santé et l'invention de tous les arts. » (DESCARTES, Principes de philosophie.)

Ajouté par webmaster

Ainsi toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique, le tronc est la physique, et les branches qui sortent de ce tronc sont toutes les autres sciences, qui se réduisent à trois principales, à savoir la médecine, la mécanique et la morale (...), DESCARTES , Principes de la philosophie, Lettre de l'auteur...

Ajouté par webmaster

(...) ce mot de -philosophie signifie l'étude de la sagesse, et (...) par la sagesse -(on entend) une parfaite connaissance de toutes les choses que l'homme peut savoir (...) et (...) afin que cette connaissance soit telle, il est nécessaire qu'elle soit déduite des premières causes (...), DESCARTES, Principes de philosophie, Préface.

Ajouté par webmaster

Selon Descartes, la lumière (...) est une matière globuleuse., VOLTAIRE, Philosophie de Newton, II, 1.

Ajouté par webmaster

Il passoit pour le prémier homme du siécle dans la philosophie magnétique? ? Adrien Baillet, la Vie de M. Descartes

Ajouté par webmaster

« Si nous désirons vaquer sérieusement à l'étude de la philosophie et à la recherche de toutes les vérités que nous sommes capables de connaître, nous nous délivrerons en premier lieu de nos préjugés, et ferons état de rejeter toutes les opinions que nous avons autrefois reçues en notre créance, jusqu'à ce que nous les ayons derechef examinées. » Descartes, Principes de la philosophie, 1644.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

La philosophie de Descartes

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo