NoCopy.net

La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La science peut-elle fournir à l'homme des ré ... La philosophie prémunit-elle contre l'illusio ... >>


Partager

La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?



Publié le : 11/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?
Zoom

En découvrant le rôle du corps et des instincts dans la vie humaine, Freud a mis à jour la culpabilisation et la tentative d'étouffement des besoins corporels pratiquées depuis des siècles. Le corps est devenu partie intégrante et nécessaire de l'homme et celui-ci a dû admettre son existence. Le corps a repris sa place dans un système philosophique, - le système freudien -. Évidemment, la philosophie « traditionnelle » et les gens qui s'y étaient habitués ont tout d'abord refusé ce que leur montrait Freud : l'importance des besoins du corps, le rôle essentiel de la sexualité, tout ce qu'on leur avait appris à cacher et dont ils avaient honte. Freud a permis aux hommes de se déculpabiliser par rapport à leur corps. Il ne fallait plus dire : « Je » a un corps (et ce corps n'était qu'un outil), mais : « Je » est un corps (partie intégrante et essentielle de l'individu). On découvre à ce moment une nouvelle forme de relation, non plus uniquement intellectuelle, mais aussi gestuelle et physique. Les besoins physiologiques et sexuels ne sont plus contre nature, ils ne sont plus perversions ou péchés, tels que la religion concevait le péché de souillure ou glorifiait la pureté et la virginité, mais besoins, et donc nécessaires et parfaitement normaux. En outre, la découverte de l'inconscient portait atteinte à la conception traditionnelle de la philosophie, où l'homme était maître de ses pensées, et donc totalement responsable de ses actes.Cette découverte du corps en tant que partie du sujet et non plus en tant que simple objet a permis la création d'un nouveau langage.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ? Corrigé de 2361 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • Thibault55 (Hors-ligne), le 20/11/2011 é 20H14.
  • Romain24170 (Hors-ligne), le 23/02/2009 é 23H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit