LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'expérience est-elle la seule source de nos ... La science doit-elle être indifférente à la m ... >>


Partager

La Philosophie peut-elle dépasser l'expérience ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La Philosophie peut-elle dépasser l'expérience ?



Publié le : 10/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La Philosophie peut-elle dépasser l'expérience ?
Zoom

Il s’agit d’articuler le fait et le droit : si donc dans les faits la philosophie pourrait dépasser l’expérience réelle et vécue, mais encore vérifiable et concrète, cette prétention est-elle légitime ? C’est donc la fonction de la philosophie qu’il s’agit ici d’interroger.

De même, quelle signification donner à ce dépassement : est-ce une élévation de la pensée (au sens positif de surpasser, ne pas en rester à) ou au contraire n’est-ce pas au sens négatif d’outre passement qu’il faut l’entendre ?

Si la philosophie est amour du savoir, alors peut-on connaître, à proprement parler (par la philosophie) ce dont on n’a pas l’expérience ?



Plan I-             De fait, la philosophie comme réflexion sur les fondements de la connaissance, surpasse l'expérience. ·         Dépasser l'expérience peut s'entendre en plusieurs sens, qui sont d'ailleurs constitutif : dépasser l'expérience c'est d'abord prendre du recul par rapport au pur donné sensible, en cela la philosophie comme étonnement originel, permet de dépasser l'évidence première de l'expérience pour, a fortiori la dépasser (au sens de la fonder). ·         La philosophie permet de ne pas se laisser guider par l'évidence de l'expérience, elle consiste cet acte de la pensée qui, par l'étonnement perpétuel, permet de se défier de l'expérience et donc de la dépasser (ce qui ne veut pas dire systématiquement la nier et la récuser). ·         On peut ainsi prendre pour exemple le doute méthodique et hyperbolique qu'entreprend Descartes dans les Méditations Métaphysiques : la philosophie est donc capable de dépasser l'expérience (et notamment l'évidence sensible) en tant qu'elle prend du recul par rapport à cette dernière, qu'elle l'analyse et donc a fortiori la fonde légitimement. C'est ainsi que se la philosophie dépasse l'expérience, cela ne signifie pour autant pas qu'elle la condamne, la nie voire la méprise systématiquement : elle peut tout à fait la fonder en raison et donc lui donner une légitimité conceptuelle. II-          Le problème de l'outre passement de sa fonction : la métaphysique en question ·         Cependant, cette capacité de fait, qui semble constituer un point positif voire salvateur pour la pensée humaine, peut outre passer ses droits légitimes ; c'est d'ailleurs ce que l'on peut reprocher, d'une certaine façon, à la métaphysique dogmatique. ·         Le rôle de la métaphysique semble d'abord essentiel dans l'ensemble du savoir théorique et pratique : elle constitue en effet, selon Descartes, les racines du grand arbre de la philosophie, c'est-à-dire l'ensemble ordonné des connaissances humaines, dans la mesure où elle fournit les premiers principes évidents qui le soutiennent et cela par vue directe de l'intelligence ou encore par intuition (et donc sans le recours à l'expérience). ·         Mais dans la métaphysique la raison se révèle incapable de justifier elle-même ses principes et donc ses résultats. Ce sont précisément les raisons du discrédit où se trouve plongée à son époque la métaphysique que Kant tente d'analyser. L'activité métaphysique tourne à vide : la prétendue intuition intellectuelle ne peut être le faut de notre esprit humain impuissant par sa structure même à saisir par vue directe un objet suprasensible ; l'intellect humain est capable seulement d'élaborer lentement des concepts à partir de l'intuition sensible et de les enchaîner par à pas les uns aux autres.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1415 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La Philosophie peut-elle dépasser l'expérience ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit