LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Indiquer et décrire quelques-unes des qualité ... l'amour de soi est-il le principe de toutes n ... >>


Partager

Y a-t-il du plaisir à ne rien faire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il du plaisir à ne rien faire ?



Publié le : 21/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Y a-t-il du plaisir à ne rien faire  ?
Zoom

Rousseau pense que le travail est une activité contre nature, puisque « Ne rien faire est la première et la plus forte passion de l’homme après celle de se conserver «.  Il est tout à fait normal de penser que l’homme préfère se reposer plutôt que de donner un effort physique. Mais, pour autant, l’inaction donne-t-elle toujours du plaisir ? N’amène-t-elle pas avec l’ennui presque inéluctablement ? Le plaisir n’a-t-il pas sa source dans l’action, dans le mouvement plutôt que dans le repos et la quiétude ? Le repos, l’absence d’action ne devient plaisir qu’après l’effort et l’action. La simple absence d’action ne peut être source de plaisir, cette absence est bien plutôt une nécessité pour l’homme qui doit se reposer, dormir pour pouvoir agir par la suite et non un plaisir.

 

 



Pensée désespérante, dit Schopenhauer : le bonheur nous manque quand nous souffrons, et nous nous ennuyons quand nous ne souffrons plus. La souffrance est le manque du bonheur, l'ennui son absence (quand il ne manque plus). Car l'absence d'une absence, c'est une absence encore. « Ah ! que je serais heureux, disait-il, si j'avais cette maison, cet emploi, cette femme !... » Voici qu'il les a ; et certes il cesse alors (provisoirement) de souffrir - mais sans être heureux pour autant. Il l'aimait quand il ne l'avait pas, il s'ennuie quand il l'a... C'est le cercle du manque : tantôt nous désirons ce que nous n'avons pas, et nous souffrons de ce manque ; tantôt nous avons ce que nous ne désirons plus (puisque nous l'avons), et nous nous ennuyons... Schopenhauer conclut, et c'est la phrase la plus triste de l'histoire de la philosophie : « La vie donc oscille, comme un pendule, de droite à gauche, de la souffrance à l'ennui... » (ibid., IV, 57).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1498 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Y a-t-il du plaisir à ne rien faire ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • chadikhayat (Hors-ligne), le 07/04/2011 é 07H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit